Le tourisme normand déjà réunifié, comment aller plus loin ?

Depuis les années 90, les deux Normandies disposent d'un conseil régional du tourisme commun. Le dynamisme du secteur contribue à l'économie de la région et suscite plus le consensus que la discorde parmi les candidats aux régionales.

Par CM et JR

La Normandie réunifiée, c'est déjà une réalité et ce depuis les années 90. du moins, dans le secteur touristique. Deux Conseils régionaux, pour la Haute et la Basse-, mais un seul conseil régional du tourisme à la présidence tournante de part et d'autre de la Seine. Cette structure commune chapeaute et coordonne les politiques menées dans les cinq départements en matière de tourisme.

Et à en croire les professionnels, cette réunification a plutôt été bonne pour les affaires. "On est devenu la quatrième région touristique de court séjour (longs week-ends, grands ponts), nous avons 16 millions de visites par an", affirme Jean-Louis Laville, directeur du Comité du Tourisme de Normandie. La région tire ainsi du tourisme une part importante de son PIB (le produit intérieur brut): 5,7%. En termes d'emploi, le secteur génère en moyenne 38 600 postes à l'année (avec des pics à 51 000 durant la période estivale).

Compte-tenu de son poids économique et de l'expérience acquise avec la réunification opérée depuis de nombreuses années, le dossier touristique suscite peu de désaccords parmi les différentes forces politiques en lice aux prochaines régionales. "Je crois que tous on a compris que notre intérêt économique c'était justement de faire fi de toutes les barrières (politiques), nous ce qui compte c'est le professionnalisme, c'est l'attractivité de notre région à l'extérieur", explique Paul Chandelier, président du comité du tourisme du Calvados.

Il n'est donc pas étonnant de retrouver certaines propositions recueillant une large adhésion. La valorisation de l'identité normande fédère ainsi du Front national jusqu'au PS. Et pour ce faire, le FN, Debout la France et le PS se prononcent en faveur de la création d'un parc à thème. D'autres comme LR-UDI et le Modem mais aussi Debout la France proposent de créer la marque "Normandie". Le tourisme doux recueille plus d'adhésion à gauche : Nouvelle Donne et Europe Ecologie Les Verts proposent ainsi de créer des réserves régionales.

Reportage de Jérôme Raguenau et Eric Lombaert
Intervenants:
- Jean-Louis Laville, directeur du Comité du Tourisme de Normandie
- Paul Chandelier, président du comité du tourisme du Calvados

Sur le même sujet

Festival Ouest Park au Havre

Les + Lus