Incendie dans une maison à La Trinité : le père de famille décède à son tour

L'homme hospitalisé hier dans un état désespéré a succombé à l'hôpital d'Avranches (Manche). Le sinistre avait déjà causé la mort d'une femme et de son fils âgé de 11 ans. Le parquet de Coutances indique qu'une "enquête en recherche des causes de la mort" après l'incendie qui s'est déclaré le 1er mai dans la maison qu'ils occupaient à La Trinité (Manche)

Le drame survenu à l'aube du 1er mai laisse un village sous le choc, meurtri. L'incendie qui s'est déclaré peu avant 6h du matin au rez-de-chaussée d'une longère a donc causé la mort de trois personnes. Une femme âgée de 34 ans et son fils de 11 ans étaient sans vie lorsque les pompiers sont intervenus.

"Des questions se posent autour de l'insert qui chauffait la maison"

Un homme âgé de 35 ans avait pu être réanimé et transporté à l'hôpital d'Avranches, mais son pronostic vital était engagé. Le parquet de Coutances confirme que ce père de famille n'a pas survécu à ses blessures.

"Une enquête en recherche des causes de la mort est en cours afin de déterminer les causes de l'incendie", indique Gauthier Poupeau, le procureur de la République qui précise : "L'origine de l'incendie n'est pas clairement déterminée mais des questions se posent autour de l’insert qui chauffait la maison".

Selon nos confrères de Ouest-France, le couple a lui-même appelé les pompiers avant de se réfugier à l'étage où la famille s'est retrouvée prise au piège, intoxiquée par les fumées. Le parquet cherche aujourd'hui à "vérifier le respect de la réglementation en matière de prévention des incendies".

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité