Carnet rose : naissance de 3 bébés Maki vari roux, au zoo de Champrepus

Après une gestation de 3 mois et demi, Neva a donné naissance à 3 bébés Maki vari roux au zoo de Champrepus, dans la Manche. 

Naissance de maki vari roux
Naissance de maki vari roux © Zoo de Champrépus
La naissance des 3 bébés Makis a eu lieu en pleine période de confinement, le 9 mai dernier.

Dans leur pays d’origine à Madagascar, les femelles Makis vari roux mettent au monde leurs petits à l’automne. Dans les zoos européens, elles mettent bas au printemps, en raison des différences géographiques et astronomiques entre l’hémisphère Nord et le Sud.

Les maki vari roux, une espèce en danger critique d'extinction

En général la mère donne naissance à 2 ou 3 bébés. C'est donc une naissance classique mais le Maki vari roux est une espèce menacée. Il est classé en "danger critique d’extinction" sur la liste rouge de l’UICN (Union Internationale de la Conservation de la Nature).

"L'espèce vit uniquement dans les forêts primaires du Sud-Est de Madagascar et plus précisément dans la péninsule de Masoala (la plus grande région de forêt primaire de Madagascar) où elle occupe souvent les plus grands arbres." rappelle le Zoo de Champrepus dans le communiqué annonçant la naissance des Makis vari roux. 
Un bébé Maki vari roux, né le 9 mai 2020
Un bébé Maki vari roux, né le 9 mai 2020 © zoo de Champrepus

Menacée, d’une part par la chasse et surtout par la déforestation illégale, les Maki vari roux sont d’autre part, victime de fréquents et réguliers cyclones frappant la côte Est de Madagascar et notamment la Baie d’Antongil.    

Ce primate est le seul lémurien à ne pas porter ses petits, accrochés à son ventre ou son dos, ce qui l’oblige à les déposer dans un « nid » souvent situé dans une coupelle d’un arbre où certaines plantes épiphytes (fougères, orchidées ou autres) les protègent du regard d’éventuels prédateurs comme le fossa ou le pygargue de Madagascar.

Au zoo de Champrepus, ils sont visibles à travers une baie vitrée

 

Agés de seulement un mois, les bébés Makis vari roux ont encore besoin d’un environnement chauffé. Très dépendants de leur mère qui les protège de tout éventuel dérangement, ils sont actuellement visibles, à travers une baie vitrée, sauf au moment de la sieste ou après la tétée où ils peuvent se cacher !!!

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature zoo
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter