Cocaïne échouée dans la Manche : de nouveaux sacs retrouvés

Trois jours après la découverte dimanche de centaines de kilos de cocaïne sur la plage de Réville dans le Cotentin, de nouveaux ballots ont été retrouvés ce mercredi sur la plage de Néville, un peu plus au nord, mais aussi à Omonville-la-rogue dans la Hague.

Est-ce le reste de la cargaison de cocaïne qui aurait été jetée à la mer et dont on a retrouvé une trentaine de sacs dimanche sur une plage de Réville dans le Val de Saire ? Ce matin, les gendarmes ont retrouvé sur la plage de Néville-sur-mer, un peu plus au nord, mais également à Omonville-la-rogue dans la Hague deux sacs contenant des produits stupéfiants.

L’hélicoptère caïman de la Marine nationale et la section aérienne de la gendarmerie ont opéré un survol des plages à basse altitude en début d’après-midi. Des objets flottants et à la dérive ont été localisés en mer et interceptés par les moyens de l'Etat. Après vérification, explique la préfecture maritime, ils ne contenaient pas de produits stupéfiants

Une surveillance particulière des côtes du  Nord Cotentin est maintenue et assurée par moyens aériens ainsi que par la chaine sémaphorique de la Marine en lien avec les forces de sécurité intérieure. De nouveaux survols ainsi que des patrouilles maritimes seront réalisés dans ce secteur.

Les sacs récupérés dimanche et remplis de cocaïne étaient hermétiques et équipés de gilets de sauvetage pour qu'ils ne coulent pas. Ce pourrait être l'œuvre de trafiquants qui auraient lancé volontairement la cargaison pour échapper à un contrôle en espérant la récupérer plus tard. Ces ballots ont été détruits mardi 28 février.

Une enquête a été ouverte lundi par le parquet de Cherbourg. Le suivi d’enquête est assuré par la section de recherche de Caen, la gendarmerie maritime et l’OFAST, l'office anti stupéfiants

La préfecture maritime rappelle qu'en cas de découvertes de colis suspects, il faut prévenir aussitôt la gendarmerie (17 ou 112)  ou le CROSS (196) si vous êtes en mer et rappelle que ramasser des objets suspects, vous expose à différents risques ainsi qu’à de fortes sanctions. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité