Cet article date de plus de 4 ans

La conchyliculture victime de l'érosion du trait de côte

Une mobilisation des conchyliculteurs de Gouville-sur-Mer et d'Agon-Coutainville a eu lieu aujourd'hui. Ils interpellent sur les conséquences de l'érosion du littoral sur leur activité dépendante des conditions naturelles et demandent des solutions à l'Etat. 
A Gouville-sur-Mer, il ne subsiste qu'un mince rempart de sable pour protéger la route, et les deux terrains de camping.
A Gouville-sur-Mer, il ne subsiste qu'un mince rempart de sable pour protéger la route, et les deux terrains de camping.
" A chaque gros coup de vent, en intervenant dans l'urgence afin de répondre au plus vite aux destructions occasionnées, des sommes importantes sont englouties par la collectivité. Il faut modifier cette politique de l'urgence pour mettre en place une stratégie à court, moyen et long terme, en hiérarchisant les priorités. "  Voilà les revendications des maires d'Agon-Coutainville et Blainville-sur-Mer et des présidents de zones conchylicoles d'Agon-Coutainville, Blainville-sur-mer et Gouville-sur-Mer dans la Manche.  Les élus relaient les revendications des professionnels de la conchyliculture qui se sont réunis avec tracteurs et véhicules pour interpeller l'Etat. Une mobilisation de près de 4 km entre deux ronds points entre Gouville-sur-Mer et Blainville-sur-Mer. 

Des mesures pour préserver le trait de côte


Au coeur des revendications:  renforcer la dune car des bassins pour purifier les huîtres pourraient être menacés par des immersions marines en cas de tempêtes. Certains sont situés en-dessous du niveau de la mer.  Enrochement ou encore fascines sont des solutions demandées auprès de l'Etat. La conchyliculture maille le territoire économique de cette partie du littoral manchot avec près de 600 personnes employées. 

Reportage Jean-Yves Gélébart et Joêl Hamard: 
durée de la vidéo: 01 min 40
conchyliculture gouville

 

Qu'est ce qu'une fascine?
Une fascine est un fagot de branchages utilisé pour combler des fossés, réparer de mauvais chemins, modérer l'érosion éolienne sur les dunes et faire des ouvrages de défense. L'ouvrage constitué de fascines s'appelle « fascinage ».
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer littoral aménagement du territoire environnement économie