Mission Bern. Loto du patrimoine : découvrez le site emblématique sélectionné en Normandie

Partiellement détruit en juillet 2019 par un incendie, le site manchois fait partie des 18 lieux emblématiques retenus par la Fondation du Patrimoine. La restauration des écuries sera donc financée par le Loto du Patrimoine 2024 qui se déroulera en septembre 2024.

Le haras de Saint-Lô va pouvoir tirer définitivement un trait sur cette nuit cauchemardesque du 11 juillet 2019, où un violent incendie avait ravagé deux des huit écuries du site.

Un heureux élu

Le haras fait en effet partie de la liste des 18 sites emblématiques sélectionnés la Fondation du Patrimoine. Les propriétaires pourront donc bénéficier d'une partie de la somme récoltée au cours du Loto du Patrimoine de septembre 2024.

"C'est une excellente nouvelle!" Contacté par téléphone, Yann Adam, le directeur du Pôle Hippique de Saint-Lô a du sourire dans la voix. "C'est une vraie reconnaissance pour le patrimoine que représentent les haras nationaux. Et c'est aussi, il faut le dire, un beau soulagement pour le financement de la restauration."

En effet, suite à l'incendie, le montant des indemnités d'assurances a été validé en juin 2020. Mais depuis le prix des matériaux a flambé. "Le coût des travaux a doublé, soupire Yann Adam. Ce qui a bloqué la restauration jusqu'à aujourd'hui.

L'aide du Loto du Patrimoine est donc plus que bienvenue. À titre indicatif, l'année dernière, le tirage de l'an dernier a permis de récolter plus de 20 millions d'euros. La synagogue d'Elbeuf (le site normand sélectionné l'an dernier) avait ainsi pu bénéficier d'une enveloppe de 330 000 euros. 

Une somme qui pourrait permettre de financer une partie des travaux de restauration des écuries du haras de Saint-Lô, et tourner définitivement la page de l'incendie de 2019 (dont les causes précises sont toujours inconnues).

durée de la vidéo : 00h01mn48s
Reportage au haras de Saint-Lô, quelques semaines après le violent incendie survenu en juillet 2019 et qui a ravagé 2 écuries. ©France 3 Normandie

L'histoire a ému le jury de la Fondation du Patrimoine qui a mis en avant ce drame et l'état de dégradation avancée des lieux comme éléments en faveur de la sélection du site manchois. Mais ce ne sont pas les seuls arguments retenus par la mission Stéphane Bern. 

Ce haras national a un véritable intérêt historique. Il date du début du XIXe siècle a été mis en place par Napoléon 1er. Il est considéré comme le berceau de la race du selle français et du Cob normand.

Olivier Leclerc, délégué régional Normandie pour la Fondation du Patrimoine


Autre critère observé par la mission Stéphane Bern : ce haras est, à Saint-Lô, l'un des derniers vestiges antérieurs à la Seconde guerre mondiale, la ville ayant largement souffert des bombardements de 1944. Cette année, le site a aussi une vraie résonance sportive, puisqu'il accueillera la flamme olympique sur son trajet jusqu'à Paris. Le haras organise par ailleurs environ 180 concours équestres par an. 

Maçonnerie, charpenterie et menuiserie 

Enfin la réhabilitation de ces écuries a un réel intérêt pour le monde équestre : "L’une accueillera des chevaux, ânes et poneys de races équines de Normandie pour être présentées au public", peut-on lire sur le communiqué d'annonce des sites retenus par la Fondation du Patrimoine, publié ce mercredi 20 mars. "L’autre fera l’objet d’une création d’écurie internationale d’étudiants-cavaliers de saut d’obstacles. Des cavaliers étrangers (en cours de formation ou non) pourront s’installer dans l’écurie avec leur cheval pour des sessions de 3, 6 ou 9 mois".

Complètement détruites par l'incendie de 2019, ces écuries auront besoin, pour leur restauration, de plusieurs interventions d'ampleur : maçonnerie, charpenterie et menuiserie.

Ces travaux débuteront en juin 2024 et devraient se terminer fin 2025. 

Le Loto du Patrimoine, comment ça marche ? 

Créé en 2018 par la Française des Jeux, "le Super Loto Mission Patrimoine" se déroule désormais chaque année en septembre. Lors de ce tirage, une partie des mises des joueurs est directement reversée à la Fondation du Patrimoine pour financer des projets de réhabilitation de sites emblématiques français.

Depuis la première édition, la Mission Patrimoine a ainsi permis de financer la restauration de 860 lieux d'intérêt patrimonial, avec une enveloppe totale de 280 millions d'euros, dont 155 millions d'euros directement récoltés lors du Loto du Patrimoine.

La somme allouée au haras de Saint-Lô pour la restauration de ses écuries sera officiellement annoncée lors des Journées Européennes du Patrimoine, les 21 et 22 septembre prochains.

(Pour en savoir sur l'intérêt historique du haras de Saint-Lô, regardez cet épisode du magazine "Histoire de se balader" diffusé en 2017 sur France 3 Normandie) 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité