Pour le Ministre de la Culture en déplacement au haras incendié de Saint-Lô : “il y a urgence”

Le ministre de la culture est venu constater les dégâts de l'incendie au haras de Saint-Lô
Le ministre de la culture est venu constater les dégâts de l'incendie au haras de Saint-Lô

Le Ministre de la Culture est venu constater les dégâts de l'incendie au haras national de Saint-Lô. Pour l'instant, aucune décision particulière n'a été annoncée par Franck Riester. Il s'est engagé à répondre à l'urgence de la situation alors que les murs des écuries sont très fragilisés.

Par Anaïs Lebranchu

Le Ministre de la Culture s'est rendu à Coutances et à Saint-Lô dans la Manche, ce vendredi après-midi. Franck Riester a débuté l'après-midi par une visite de la Cathédrale Notre-Dame de Coutances. Objectif : constater les dispositifs de sécurité mis en place à l'intérieur et à l'extérieur de l'édifice. Il s'est ensuite rendu au haras national de Saint-Lô.
 

#déplacement de Franck RIESTER @MinistereCC dans la #Manche à la cathédrale de #Coutances pic.twitter.com/XGk26BW3vq

— Préfet de la Manche (@Prefecture50) July 19, 2019


On est à l'heure des constats, les décisions viendront mais il faut se dépêcher


Le Ministre de la Culture a pu observer les dégâts en présence du directeur du pôle hippique du haras, Yann Adam. Un constat dramatique : les boxes et la toiture de deux des huits écuries sont partis en fumée. S'ajoute à cela le laboratoire de reproduction du haras. Pour Franck Riester, il faut "prendre des décisions urgentes".

Il peut y avoir des dégâts plus important si l'on ne prend pas rapidement les décisions de sauvegarde et de restauration

En effet, les murs sont "très fragilisés" a expliqué Yann Adam. Franck Riester s'est engagé à "aider les élus locaux et le Syndicat du Pôle hypique pour que le haras soit restaurer dans son intégralité".

Un site emblématique

Les deux écuries qui ont brulé étaient classées au répertoire des monuments historiques. "Un patrimoine magnifique" selon le Ministre de la Culture.Yann Adam explique que le haras de Saint-Lô est un "site historique reconnu dans le monde entier", avant d'ajouter avec fierté : "il est emblématique du sport équestre".

Un préjudice estimé à 120 000 euros

Le feu s'était déclaré peu après minuit dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 juillet 2019. Les 22 chevaux présents dans les écuries avaient pu être évacués à temps. Parmi eux, des étalons rares, qui figurent dans la liste  des "plus recherchés au monde" selon Yann Adam. 24 boxes, sur 128 au total, étaient partis en fumée. Le préjudice est estimé à 120 000 euros. Deux cagnottes officielles ont été lancées, l'une pour le haras et l'autre pour un cavalier qui a perdu toute sa scellerie dans les flammes.
 

Sur le même sujet

Festival Ouest Park au Havre

Les + Lus