Un loup gris, espèce protégée, probablement observé dans la Manche

Un grand canidé a été filmé par une caméra de surveillance sur la commune de Saint-Côme-du-Mont (Manche) dans la nuit du 30 au 31 juillet 2023. Selon l'Office français de la biodiversité (OFB) qui a authentifié cette observation, il s'agirait d'un loup gris.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le loup gris est-il repassé dans la Manche, 170 ans après la dernière observation dans le département ?

Selon les experts de l'Office français de la biodiversité (OFB), c'est très probable. L'établissement public en charge du suivi du loup en France a reçu de la part de particuliers, des vidéos montrant un grand canidé sur la commune de Saint-Côme-du-Mont dans la nuit du dimanche 30 au lundi 31 juillet.

"Ce sont des images d'une caméra de surveillance de nuit, qui ne sont pas de la meilleure des qualités. Mais on voit la silhouette de l'animal, sa forme, ses déplacements. On peut dire que c'est très probablement un loup gris" indique Olivier Oettly, chef de l'unité nord de l'OFB de la Manche.

Les particuliers qui ont filmé les images n'ont pas souhaité qu'elles soient diffusées. L'OFB, qui ne peut pas confirmer à 100% cette observation sans de meilleures images ou une analyse génétique, estime que ces vidéos tendent malgré tout "à confirmer des soupçons d'observations par différents témoins durant ces dernières semaines".

"Un individu solitaire"

"On a eu des signalements d'observations et des alertes de bêtes blessées, mais on émettait quelques réserves jusqu'à présent" raconte Olivier Oettly, qui voit là "un loup gris solitaire en phase de colonisation, sûrement parti de son territoire pour éviter une trop grande concurrence. C'est une bonne nouvelle d'observer une nouvelle espèce protégée dans le secteur".

L'OFB précise que des dispositifs, notamment des caméras, vont être mis en place dans les prochains jours dans plusieurs secteurs clés pour tenter d'obtenir de nouvelles données sur ce grand canidé.

Toute observation suspecte de grand canidé ou toute attaque sur un troupeau domestique doit être rapidement signalée au service départemental de la Manche au courriel suivant : sd50@ofb.gouv.fr.

Le loup déjà observé récemment en Normandie

En 2021 déjà, plusieurs observations de loup avaient été recensées en Normandie : à Saint-Aubin-le-Guichard (Eure) ainsi qu'à Sully près de Bayeux (Calvados). Présent dans la région dès le Moyen-Âge, le loup fera l'objet d'une véritable politique d'éradication à la fin du XIXe siècle, avec un système de primes octroyées aux chasseurs.

Le loup est aujourd'hui une espèce strictement protégée au niveau international, communautaire et national. Les textes imposent que soient interdites toutes formes de détention, de capture, de mise à mort intentionnelle, de perturbation intentionnelle, de commerce des spécimens prélevés dans la nature d’espèces de faune sauvage, parmi lesquelles le loup.

La destruction illégale d'un loup constitue un délit, puni de trois ans d’emprisonnement et de 150 000 € d’amende en application du Code de l’Environnement, article L415-3.

Selon les dernières analyses génétiques réalisées par le réseau Loup-lynx, lors de l'hiver 2020-2021, la population de loups en France est estimée autour de 620 individus.