Un mois de juillet très sec en Normandie et sans doute l'un des plus arides depuis 1946

Les herbages sont jaunes, la Normandie n'est plus "la belle verte". Le mois de juillet est passé sans une goutte d'eau ou presque. Et le déficit de pluie est de 70 à 75%, selon Météo-France. Le mois de juillet 2020 est même le troisième le plus sec depuis 1946. Des restrictions d'eau commencent. 
photo d'illustration- Sécheresse
photo d'illustration- Sécheresse © Jean-Marc Quinet/Maxppp
 Après un automne et un hiver 2020 sous des trombes d'eau, la Normandie a soif. Les sols n'ont plus de réserve, l'herbe a jauni un peu partout dans les champs et sur les bords de route. Et autour des maisons, les pelouses font triste mine. 

En novembre dernier, il pleuvait deux fois plus que la normale  

Un  mois de juillet presque record


C'est en fait le troisième mois de juillet le plus sec depuis le début des données météorologiques en Normandie, soit depuis 1946. La climatologie permet aux prévisionnistes de comparer les données.

Ensoleillement et manque d'eau sont les marqueurs de ce mois de juillet 2020 dans les 5 départements normands. Et les 15 premiers jours d'août sont tout aussi chauds et secs.


Le 7 août 2020 aura été très marqué au niveau du mercure, en Normandie, comme dans toute la France : 


Un record local a été enregistré à Saint-Hilaire-du Harcouët (50) avec 37,5° et idem dans l'Orne, à Ticheville ( température déjà atteinte dans cette commune) 
  

Des restrictions d'eau dans le Pays d'Auge

La préfecture du Calvados a émis ce 7 août, un bulletin d'interdiction de consommer l'eau du robinet dans une partie du Pays d'Auge, entre Lisieux et Vimoutiers, à Lisores, les communes de Val de Vie et Livarot-Pays d'Auge.

La raison ? Le château d'eau est vide et les tuyaux à l'air libres sont en contact avec les bactéries qui peuvent proliférer.
 

En raison de perturbations sur le réseau d’eau potable liées aux fortes chaleurs et en l’absence de précipitations, de l'eau en bouteille va être distribuée à la population

Préfecture14

 


1700 habitants sont concernés. En attendant la fin des anlayses en cours, il est recomandé sur ces communes de ne pas consommer l'eau du robinet ou de se laver les dents avec. 
 

Cette eau ne doit pas être utilisée pour la boisson, le lavage des dents, la toilette des nourrissons, la préparation des aliments, des boissons chaudes et des glaçons.

Préfecture14

En revanche, les douches sont autorisées pour les adultes. 


De l'eau est distribuée aux habitant depuis ce samedi 8 août 
 
Des bouteilles d''eau sont distribuées aux habitants
Des bouteilles d''eau sont distribuées aux habitants © Lara Dolan/ France Télévisions


La faute aux piscines des particuliers ?


Alors que la canicule était annoncée et que le niveau d'eau se dégradait dans le château d'eau, les responsables locaux constatent un manque de civisme, parfois. La consommation d'eau n'a pas été limitée. 
Arrosages abusifs de plantes et de pelouses sont parfois la cause mais on se souvient aussi du succès important des piscines autoportées cet été dans une tendance post-confinement.
Dans les nombreuses résidences secondaires du secteur, la tentation est forte. Et la météo invite à ces plaisirs rafraîchissants pour toute la famille. 
La surconsommation d'eau est pour les élus locaux, la principale raison de cette tension. 
Il ne faut pas oublier l'arrosage agricole, pour les cultures ou l'élevage des chevaux dans ce secteur,  autre grande source de consommation. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo