• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le Mont-Saint-Michel en chantier: la Grande rue complètement éventrée

Au Mont-Saint-Michel, les réseaux (eau, électricité mais aussi fibre optique) sont refaits à neuf dans la Grande rue, la principale artère du site.
Au Mont-Saint-Michel, les réseaux (eau, électricité mais aussi fibre optique) sont refaits à neuf dans la Grande rue, la principale artère du site.

Un vaste chantier a été lancé voilà trois ans sur le Mont-Saint-Michel. L'objectif : refaire la totalité des réseaux. Profitant de la période creuse, les ouvriers se sont attaqués à la rue principale de ce site fréquenté par plus de 2 millions de personnes tous les ans

Par Christophe Meunier

C'est une certaine idée de l'enfer dans un lieu pourtant profondément religieux. La rue principale et commerçante traversant le Mont-Saint-Michel a des allures de champ de bataille. Totalement éventrée, l'artère est recouverte d'un enchevêtrement de tuyaux. Une véritable opération à coeur ouvert qui se déroule en pleine période creuse, sur ce site où affluent chaque année plus de deux millions de visiteurs.

L'intervention en cours n'est qu'une étape d'un vaste chantier débuté voilà trois ans. Le Mont n'est plus tout jeune, comme ses réseaux. Et il est temps de remettre aux normes et à la page "L'eau, l'assainissement, la fibre optique, la sono, la vidéo surveillance", énumère Yann Galton, le maire de la commune. Ces travaux ont débuté peu de temps après l'achèvement d'un autre vaste chantier qui aura duré dix ans: le rétablissement du caractère maritime du Mont.
​​​​​​​

Un chantier à la main

Ce chantier est nécessaire mais délicat à mettre en oeuvre compte tenu de la topographie ainsi que du caractère touristique et historique du site: deux mois de travaux environs chaque année, soit 60 mètres par an pendant 7 ans. "On a de très petits engins qui nous permettent d'accéder au chantier, la rue est très étroite donc on ne peut pas faire venir de grosses pelleteuses et c'est du travail minutieux", explique Benoît Gillet, ingénieur travaux. Un travail minutieux qui s'effectue en grande partie à l'ancienne soit à la main.

Et pour compliquer la tâche des différents acteurs intervenant sur ce chantier, des archéologues sont également au travail régulièrement. Le moindre trou creusé est susceptible de mettre au jour un vestige du passé. L'année dernière, ce sont des sépulture du village féodal qui avaient été exhumées. "Cette année, on a découvert des anciens niveaux de rue avec des pavés, des caniveaux, des fondations de maisons  anciennes qui ont été reconstruites depuis", explique Helen Hesnault, archéologue à l'INRAP.

Enfin, dernière contrainte, celle du temps. Tout doit être terminé pour la période des fêtes de fin d'année afin de pouvoir accueillir correctement de nouveau les touristes. La Grande rue devrait être rendue aux visiteurs et aux commerçants le 22 décembre prochain, lors du coup d'envoi des vacances scolaires.
 
Le Mont-Saint-Michel en chantier: la grande rue complètement éventrée
Reportage de Nicolas Dalaudier et Joël Hamard
Intervenants:
-Yann Galton, maire du Mont-Saint-Michel
- Benoît Gillet, ingénieur travaux
- Helen Hesnault, archéologue INRAP

Sur le même sujet

Johnny Clegg en concert pour les 10 ans du Mémorial de Caen

Les + Lus