Nucléaire : bilan satisfaisant pour les centrales normandes

Publié le

L'autorité de sûreté nucléaire (ASN) estime dans son rapport annuel que le niveau de sûreté et de la radioprotection reste globalement satisfaisant en Normandie en 2021. Une bonne santé loin d'être anecdotique dans une région qui compte 3 centrales nucléaires et 8 réacteurs.

L'autorité de sûreté nucléaire (ASN) a rendu ce jeudi 22 septembre 2022 son bilan annuel sur l'état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en Normandie pour l'année 2021. La division de Caen qui contrôle la sureté nucléaire et le transport de substances radioactives dans les 5 départements normands a procédé à 212 inspections sur les différents sites. 81 dans les centrales de Flamanville (50), Paluel (76) et Penly (76) et 13 sur le chantier de construction du réacteur EPR de Flamanville (50).

Sur le chantier de l'EPR de Flamanville (50), l'ASN a poursuivi son contrôle des réparations des soudures des circuits secondaires principaux. Des défauts avaient été repérés sur certaines soudures. L'autorité de sûreté nucléaire considère que les différents intervenants ont mis en œuvre une organisation et une surveillance des activités qui permettent d'apporter une confiance dans l'atteinte d'un haut niveau de qualité de réalisation de ces soudures. EDF prévoit de démarrer l'EPR de Flamanville au 1er semestre 2023.

3 centrales et 8 réacteurs sous surveillance en Normandie

Les centrales nucléaires, exploitées par EDF,  de Flamanville (2 réacteurs de 1 300 Mégawatt), Paluel ( 4 réacteurs de 1 300 MWe) et Penly (2 réacteurs de 1 300 MWe) ont reçu la visite des inspecteurs de l'ASN à 81 reprises en 2021.

La centrale nucléaire de Paluel (76) à 30 km au sud-ouest de Dieppe n'apporte pas de commentaire particulier de la part de l'ASN. En revanche sa voisine de Penly (76), située à 15 km au nord-ouest de la ville aux quatre ports, suscite quelques remarques de l'autorité de sûreté nucléaire. Celle-ci considère que la rigueur d'exploitation s'est dégradée en 2021, que l'exploitant devra veiller à maintenir la sérénité en salle de commande en toutes circonstances et que les efforts engagés pour corriger les écarts observés ces dernières années doivent se poursuivre. L'ASN considère que la centrale de Penly a obtenu des résultats satisfaisants en matière de surveillance et de gestion des déchets. EDF doit également poursuivre la diminution de ses émissions de gaz à effet de serre.

La centrale de Flamanville n'est plus sous surveillance renforcée

La centrale nucléaire de Flamanville, installée à 25 km au sud-ouest de Cherbourg (50) n'est plus sous surveillance renforcée depuis le mois de juillet 2022. Elle avait été placée sous ce statut particulier en septembre 2019 pour des déficiences dans la maîtrise des gestes techniques et un nombre élevé d'événements significatifs liés à des défauts de maintenance. Depuis 2019, EDF a travaillé sur l'amélioration du plan de surveillance et de la prévention des risques. Malgré les améliorations constatées, l'ASN considère que les performances de la centrale en matière de sûreté nucléaire demeurent légèrement en retrait par rapport aux autres centrales d'EDF. 

En ce qui concerne le site de retraitement des déchets nucléaires Orano de La Hague (50), l'ASN considère les performances de l'établissement satisfaisantes. L'autorité de sûreté nucléaire considère que l'exploitant a mis en œuvre de manière satisfaisante les travaux en matière de renforcement de la détection et de la protection contre l'incendie et constate des avancées dans les opérations de démantèlement, de reprise et de conditionnement des déchets anciens.

En 2021, les 19 inspecteurs de l'ASN Normandie ont réalisé 212 missions dans les installations nucléaires mais pas seulement. Ils sont aussi intervenus dans les activités nucléaires de proximité du domaine médical, comme les services de radiothérapie et les scanners. Ils ont contrôlé également les sites de proximité de la recherche ou industriel. Même les cabinets et cliniques vétérinaires pratiquant le radiodiagnostic font partie de leur champ d'investigations.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité