#OnVousRépond. Vaccination pour les plus de 50 ans et 18 ans : comment et quand prendre rendez-vous ?

La campagne de vaccination contre la covid-19 s'intensifie cette semaine avec l'ouverture aux plus de 50 ans et la possibilité pour tout majeur de prendre un rendez-vous vacant à 24 heures. Applications, prise de rendez-vous, horaires d'ouverture des centres : on vous dit tout. 

Le centre de vaccination Lemière-Canada à Caen ce lundi 10 mai, jour d'ouverture à tous les plus de 50 ans.
Le centre de vaccination Lemière-Canada à Caen ce lundi 10 mai, jour d'ouverture à tous les plus de 50 ans.

La vaccination enfin pour tous cette semaine ? Pas tout à fait, mais la campagne s'intensifie indéniablement à partir de lundi 10 mai. La semaine dernière, le directeur de l'Agence Régionale de Santé fixait l'objectif suivant pour le mois de mai en Normandie : 35 800 injections quotidiennes contre 15 800 en mars dernier. Et au mois de juin, ce chiffre devrait monter à 45 000. Cette montée en charge découle d'un meilleur approvisionnement en doses de vaccin mais aussi de 'louverture cette semaine de nouvelles "cibles" vaccinales, les plus de 50 ans et les plus de 18 ans.

Ouverture aux plus de 18 ans : c'est open bar ?

Ah non, pas du tout ! L'ouverture sans conditions aux vaccins concerne uniquement cette semaine les personnes de plus de 50 ans. "Les doses restent prioritairement attribuées aux plus de 50 ans", martelait vendredi dernier Thomas Deroche, le directeur de l'Agence Régionale de Santé de Normandie, après l'annonce faite la veille par le président de la République. La vaccination pour tous les majeurs, quel que soit leur état de santé, ce sera à partir du 15 juin.

Mais d'ici là, il sera tout de même possible pour les plus de 18 ans de se faire vacciner à partir de ce jeudi 13 mai. Si des créneaux restent vacants le lendemain. Concrètement, à partir de mercredi, vous pourrez consulter les différentes plateformes de prise de rendez-vous et si vous constatez que certains créneaux sont libres le jour d'après (exemple : je me connecte mercredi et des rendez-vous sont disponibles le jeudi), vous pourrez vous inscrire. Selon le directeur de l'ARS, ces créneaux disponibles aux plus de 18 ans à partir du 12 mai seraient au nombre de 10 000 sur les 600 000 injections effectuées chaque jour au niveau national. "La prise de rendez-vous s'effectuera en fin d'après-midi."

ViteMaDose, Chronodose : c'est quoi toutes ces applis et est-ce que je peux prendre rendez-vous avec ?

A seulement 25 ans, Guillaume Rozier est devenu le spécialiste en données le plus en vue. Ce jeune ingénieur en informatique, fraichement diplômé, a lancé bénévolement l'an dernier CovidTracker, un outil gratuit complilant nombre de données publiques et permettant de suivre l'évolution de l'épidémie de covid-19, un outil utilisé par la communauté scientifique, les médias et même les pouvoirs publics. 

En avril dernier, il a lancé un nouveau service, toujours gratuit, permettant de trouver des créneaux de vaccination disponibles sur les différentes plateformes de rendez-vous (Doctolib, Keldoc, Maiia, Ordoclic ou MaPharma). Son nom : Vite Ma Dose.  Et le président de la République d'en faire la promo alors qu'il venait d'annoncer l'ouverture, mesurée, de la vaccination aux plus de 18 ans.

Vite Ma dose est d'abord un site web, accessible de n'importe quel terminal (ordinateur, tablette ou smartphone) disposant d'un accès internet. Mais c'est également une application dédiée disponible sur les appareils Android et sur ceux d'Apple. Vite Ma Dose ne permet pas de prendre rendez-vous : il recense les créneaux libres sur les différentes plateformes et vous met en relation avec celles-ci. La prise de rendez-vous s'effectue directement sur les plateformes de prise de rendez-vous. Vite Ma Dose vous permet simplement (et c'est déjà pas mal) de gagner du temps en trouvant toutes les informations au même endroit (plutôt que de consulter plusieurs sites web).

Vite Ma Dose va avoir cette semaine un petit frère : Chrono dose. Guillaume Rozier l'a annoncé ce weekend. Directement rattaché à sa grande soeur, ce nouveau service devrait entrer en service ce mercredi 12 mai et permettra de trouver les créenaux accessibles aux plus de 18 ans. Une fois encore, cette "application" sera une passerelle vers les plateformes de prise de rendez-vous.

Comment prendre rendez-vous ?

On l'a vu juste avant, la prise de rendez-vous s'effectue sur les plateformes spécialisées : Doctolib, Keldoc, Maiia, Ordoclic ou MaPharma. Et tous les centres de vaccination ne font pas appel au même prestataire. Pas simple.  D'où l'intérêt d'une application comme Vite Ma Dose (et Chrono Dose à partir de mercredi).

Mais le site internet de l'Agence Régionale Santé propose également une carte répertoriant tous les centres de vaccination en Normandie avec leurs coordonnées et le lien sur la plateforme de rendez-vous à laquelle chaque site est rattaché

La carte de l'ARS répertorie aussi les pharmacies pratiquant la vaccination. Comme le rappelait vendredi dernier Thomas Deroche, "il n'y a pas que les centres de vaccinaton : il y a aujourd'hui en Normandie 3216 professionnels de ville (médecins, pharmaciens, infirmiers) qui vaccinent." Et le directeur de l'ARS de Normandie d'indiquer que ces professionnels avaient reçu en fin de samein dernière d'importantes doses de vaccins Jansen et Astra Zenecca.

Et si je n'ai pas internet ?

On comptatit et on a la solution : le bon vieux téléphone. Deux plateformes téléphoniques ont été mises en place par les autorités sanitaire, l'une au niveau régional, l'autre au niveau national :

J'ai envie de me faire vacciner mais je travaille : comment je vais faire pour avoir un rendez-vous ?

Pas de panique. Ces dernières semaines, plusieurs centres de vaccination sont restés ouverts le weekend et notamment les jours fériés, comme le 1er mai et le 8 mai dernier. Les autorités sanitaires ont bien conscience qu'avec l'ouverture de nouvelles "cibles" vaccinales (le plus de 50 ans et les plus de 18 ans,), il va falloir adapter l'organisation des centres de vaccination. "Nous voulons proposer des rendez-vous tous les jours de la semaine, parfois à des horaires décalées pour une population qui travaille", indiquait ce vendredi Thomas Deroche.

Le directeur de l'ARS expliquait également "se servir des grands weekends et des ponts pour adapter l'organisation des centres", c'est à dire ouvrir les jours fériés et les weekends pour lisser sur toute la semaine l'augmentation de l'activité vaccinale attendue. Ainsi, pour la seule journée du jeudi de l'Ascension, ce 13 mai, 37 centres seront ouverts en Normandie. Ce sera notamment le cas du vaccinodrome de Rouen, installé au Kinderarena, qui sera ouvert jusqu'au vendredi.

Et pour la deuxième dose, comment on fait ?

Pour les vaccins à ARN messager (Moderna, Pfizer), il faut deux injections pour atteindre la pleine efficacité. Ces deux injections ont désormais espacées de 42 jours (soit six semaines) contre 28 auparavant. Aujourd'hui, quand vous prenez rendez-vous pour une première injection sur une plateforme, celle-ci vous propose un second rendez-vous. Si ce n'est pas le cas, c'est le centre de vaccination qui le fait lors de votre première venue. Les injections se font donc théoriquement au même endroit. Il est toutefois possible d'annuler ce second rendez-vous pour en prendre un autre. Le ministère de la Santé rappelle que "le principe fixé pour la campagne de vaccination est celui du libre choix des personnes quant au département dans lequel elles souhaitent se faire vacciner".

Mais que va-t-il se passer quand le rappel sera programmé au coeur de l'été, en pleine période de vacances ? Selon nos confrères de Franceinfo, le gouvernement a bien conscience de cette problématique et envisage d'allouer plus de doses aux zones touristiques pour permettre aux Français d'obtenir cette fameuse deuxième injection sur leur lieu de vacances. La semaine dernière, le directeur de l'ARS indiquait en tout cas travailler à "l'organisation de la continuité des centres de vaccination durant l'été" en Normandie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société #onvousrépond