Logement social : Orne Habitat se dit «menacé » par la baisse des APL

© F3N
© F3N

Le bailleur social de l’Orne lance un cri d'alarme. L'office HLM indique que la baisse des aides aux logements prévue par le gouvernement va mettre en danger la survie de la structure.

Par Nicolas Corbard

Dans un communiqué, le bailleur social Orne Habitat égrène les conséquences de la baisse des APL voulue par le gouvernement dans le cadre du projet de loi de finances 2018 :

« [Certains] travaux de constructions, de réhabilitations et d’entretien de nos logements ne seront pas réalisés [ce qui va] dégrader la qualité de vie, le confort et l’environnement de nos locataires et menacer l’équilibre économique local puisque les fonds qu’ORNE HABITAT injectent sur le territoire à travers les entreprises locales, du bâtiment principalement, contribuent à l’emploi. »

Selon le bailleur social ornais, la réduction du montant global des APL de 1.5 milliards d’euros l’année prochaine devrait représenter entre 50 et 60 euros d’aides au logement en moins par mois pour le locataire.

Les bailleurs sociaux devraient prendre en charge cette baisse de la dotation pour que les locataires n’aient pas à payer davantage. Mais cette mesure à un coût exorbitant pour le logement social :

« A court terme, pour ORNE HABITAT, ces mesures sont synonymes de 3,2 millions de recettes en moins », poursuit le communiqué. « Le Gouvernement est en réalité en train de menacer l’avenir du logement social en France. L’Office va devoir réduire de moitié ses travaux prévus dès 2018 afin d’assurer sa survie. »

Orne Habitat veut alerter l’opinion public et tous les acteurs du secteur. L’office HLM appelle aussi à signer une pétition en ligne.

Sur le même sujet

Coulée de boue rue David à Evreux

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne