Premier pas vers le confinement partiel: le département de l'Orne placé en "surveillance renforcée"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alexandra Huctin
Les brocantes et foires sont interdites
Les brocantes et foires sont interdites © Marie-Pierre Volle/Maxppp

Ce vendredi 26 mars, alors que le Président Macron laisse entendre qu'il pourrait être amené à prendre de nouvelles mesures dans les prochains jours, l'Orne est placé sous "surveillance renforcée". L'incidence a augmenté de 32 % en une semaine, contre 20% dans la région. 

"Le ministre de la solidarité et de la santé a placé l'Orne en surveillance renforcé", annonce l'Agence Régionale de Santé et la Préfecture de l'Orne, ce 26 mars 2021. 

Dans ce département, on sait que la situation n'est pas la même partout mais le taux d'incidence du département frôle les 300 et pourrait même les dépasser vite, puisque selon Santé Publique France, l'incidence était à 295,1 cas pour 100 000 habitants, le 22 mars.

Le part de variant est supérieure à 81% et la presion hospitalière augmente : 55% des capacités de réanimation sont occupées par de cas Covid-19.

"Des mesures de freinage supplémentaire sont envisagées" explique le communiqué, après une concertation avec les élus des territoires les plus concernés. 

Il est demandé à tout le monde de restreindre les contacts au strict minimum, de respecer le couvre-feu et les gestes barrières, afin d'éviter "des mesures plus restrictives"

Brocantes interdites, Foires ,etc

A partir de ce samedi 27 mars, les foires, braderies, brocantes, etc sont interdites. Seuls les marchés hebdomadaires sont maintenus.

La vente et la consommation d'alcool sont interdites sur la voie publique, pour éviter les rassemblements. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.