Ouverture des commerces les dimanches de janvier : le point en Normandie

Publié le Mis à jour le

Les préfectures de l'Eure, de l'Orne et de Seine-Maritime ont déjà annoncé que les commerces de détail pourraient ouvrir tous les prochains dimanches de janvier afin de rattraper les manques à gagner du reconfinement et du couvre-feu.

Comme l'avait proposé le gouvernement et en réponse à la demande de plusieurs élus et organisations professionnelles, les préfet de l’Eure, de l'Orne et de Seine-Maritime autorisent par arrêté préfectoral les commerces de détail des trois départements normands à ouvrir et à employer du personnel les dimanches 10, 17, 24 et 31 janvier 2021. Il est à noter que ces dérogations à l'ouverture dominicale incluent les premiers dimanches de la période des soldes d'hiver qui démarrent le mercredi 20 janvier. Par ailleurs, les départements de l'Orne et de la Seine-Maritime ont pris un peu d'avance avec une autorisation dérogatoire d'ouverture dès le dimanche 3 janvier. 

Ratrapper du chiffre d'affaires et répartir la fréquentation

Cette dérogation à la règle du repos dominical s’inscrit dans le contexte de la crise sanitaire de la Covid-19, qui a conduit à la fermeture administrative des commerces non essentiels du 30 octobre au 27 novembre 2020, et à la mise en place d'un couvre-feu sanitaire à 20h depuis le 15 décembre 2020.

"L’ouverture de ces commerces tous les dimanches de janvier permettra aux entreprises de réaliser un chiffre d’affaires plus important, atténuant les effets de leur fermeture et du décalage de la date de début des soldes. Elle permettra aussi un meilleur étalement des flux de clientèle participant à une limitation de la circulation du coronavirus" précise le communiqué de presse de la Préfecture de l'Eure.

Le cadre légal pour les salariés ne bouge pas

Seuls les salariés volontaires ayant donné leur accord écrit pourront être employés, et les heures travaillées seront payées avec une majoration de 100 %.