Profession : Guetteur sémaphoriste à Fécamp

On les appelle les sémaphoristes. Ils sont militaires au sein de la Marine Nationale. Ils ont une mission de surveillance du littoral français. 

Par MN

Ils sont 10 sur le littoral Normand. 10 sémaphores répartis le long de la côte. Le plus au Nord : celui de Dieppe en Seine-Maritime. Le plus au sud : celui du Roc à Granville dans la manche. Dans ces bâtiments appartenant à la Marine Nationale, des militaires qui veillent, 24h/24 à la sécurité des navires.

Ils surveillent la Manche, le couloir maritime le plus emprunté au monde. Une mission qu’ils accomplissent chaque jour et par tous les temps.
Leur profession : guetteurs sémaphoristes.
Leur mission : la surveillance des bateaux, des infractions, de la pollution maritime. Ils participent aussi aux opérations de recherche et de sauvetage.
Les sémaphores sont échelonnés tout au long des côtes françaises. Chacun couvre un secteur maritime bien défini.

Le sémaphore de Fécamp est situé au Cap Fagnet. Il est le point le plus haut de la côte d’Albâtre, situé 117 mètres au-dessus du niveau de la mer. Depuis sa vigie, en haut de 199 marches, la vue est splendide sur la mer, la ville et le port… Par temps dégagé, on peut voir jusqu’à Etretat.
 
Fécamp, le Sémaphore du Cap Fagnet

Reportage Outremer la 1ere, E. Cintas / J-Y Pautrat

On est les yeux de la Marine

C’est le lieu de travail du Second-maître Nicolas et du matelot François-Xavier. Tous deux sont originaires des îles : la Réunion pour l’un, la Guadeloupe pour l’autre. Loin de chez eux, ils ont trouvé en ces lieux, la quiétude que procure la proximité de la mer, et dans leur profession, la gratification d’accomplir une mission utile à tous.

Car de leur œil dépend souvent la vie des autres.
 

Phare ou Sémaphore ?

Les phares éclairent pour permettre aux navires de se repérer sur l'eau.
Les sémaphores surveillent et contrôlent les espaces maritimes.
 

Sur le même sujet

Les + Lus