Santé : en Normandie, la téléconsultation fait son chemin

La consultation se fait en présence d'une infirmière, le médecin, lui, est derrière une caméra à 50 kilomètres de là. / © Joel Hamard / France 3 Normandie
La consultation se fait en présence d'une infirmière, le médecin, lui, est derrière une caméra à 50 kilomètres de là. / © Joel Hamard / France 3 Normandie

La Normandie, comme d'autres régions de France, compte plusieurs déserts médicaux. L'une des réponses à ce grave problème de santé publique pourrait venir de la téléconsultation. Une expérimentation est menée depuis quelques mois à Saint-Georges-de-Rouelley dans la Manche. Avec succès.

Par Laurent Quembre

Trouver un médecin peut-être un casse-tête dans certaines zones rurales de Normandie. C'est le cas à à Saint-Georges-de-Rouelley dans la Manche, commune de 560 habitants située à 10 kilomètres de Domfront. 
Mais depuis la fin de l'année 2018, les patients peuvent s'adresser à un service de santé d'un nouveau genre : un centre de téléconsultation, c'est à dire de consultation à distance. Dans un lieu dédié, les patients sont accueillis par une infirmière qui les guidera tout au long de la visite. Grâce aux écrans et aux instruments connectés, le médecin généraliste fait sa consultation à distance, en dialoguant avec le patient, et avec l'aide de l'infirmière qui l'assiste pour l'examen clinique. Hormis le fait que le médecin et le patient ne sont pas physiquement dans la même pièce, il n'y a pas de grandes différences avec le déroulement d'une consultation classique.  

A l'issue de cette consultation, les patients repartent avec une ordonnance imprimée par l'infirmière, et le médecin fait un compte-rendu qui peut être versé au dossier médical partagé et/ou transmis à leur médecin traitant.
La consultation est facturée et remboursée au même tarif qu'une consultation classique. 

Le dispositif lancé à titre expérimental mobilise sept médecins et douze infirmière libérales. Après un démarage timide, le nombre d'actes réalisés augmente de mois en mois. Les patients, en particulier les personnes âgées, adhèrent de plus en plus à ce dispositif qui leur permet d'éviter déplacement et longue attente inutiles. 
"La télémédecine, c'est d'abord de la médecine", explique le directeur de projet, le médecin urgentiste Grégory Szwarc, qui était l'invité de l'émission "Ensemble c'est Mieux" du mardi 10 septembre sur France 3 Normandie. 
 
Dr Grégory Szwarc
Le médecin urgentiste Grégory SZWARC, directeur de projets de téléconsultation en Normandie, invité de l'émission "Ensemble c'est mieux" le 10 septembre 2019  - France 3 Normandie - France 3 Normandie

 Des données protégées

Il est important de préciser que la connexion entre le centre de téléconsultation et le terminal du médecin généraliste est sécurisée via une plateforme régionale baptisée "Thérap-e". Et que les données sont cryptées et protégées, afin de préserver le secret médical.
La cellule de consultation de Saint-Georges-de-Rouelley est ouverte plusieurs jours par semaine sur des créneaux précis dans la journée. La prise des rendez-vous est assuré par une vraie personne, qui vérifie le motif de la consultation, et qui informe le patient sur le déroulement de la prise en charge et de la téléconsultation. Pour bénéficier du dispositif, il faut appeler la cellule de coordination au  02 31 99 19 79.  

Ce projet s’inscrit "dans une démarche de coopération sanitaire territoriale innovante et doit permettre une meilleure organisation de la prise en charge des patients, notamment en évitant des renoncements aux soins ou des délais trop longs, en limitant le déplacement de personnes âgées, en facilitant l’accès de tous à des soins de qualité".
Le projet de Saint Georges fait l’objet d’une évaluation par l’UFR Santé de Caen pour confirmer la qualité du service médical rendu.

Retrouvez ici toute l'actualité de votre émission Ensemble c'est Mieux, ainsi que les replays.

Sur le même sujet

Les + Lus