• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Un député de Seine-Maritime à l'écoute de la détresse des agriculteurs

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Après le salon international de l'agriculture, et avant la loi sur l'alimentation, Sébastien Jumel est allé écouter les doléances des agriculteurs du Pays de Bray

Par Richard Plumet

Alors maire (PC) de Dieppe, le candidat aux dernières élections législatives avait promis, lors de sa campagne électorale, de défendre le monde rural. Plus de six mois après son élection, Sébastien Jumel, député GDR (Gauche Démocrate et Républicaine) de la 6e circonscription de Seine-Maritime et membre de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, respecte ses engagements.

Quelques semaines après le salon international de l'agriculture et afin de préparer la discussion à l'Assemblée du projet de loi pour "l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable",  le député de Seine-Maritime a présidé la semaine dernière (jeudi 15 mars 2018) une réunion dans une salle de la commune de Neuville-Ferrières, tout à côté de Neufchâtel en Bray (Seine-Maritime).


"Au moins qu'on arrive à vivre dignement de notre métier"

Trois heures de débat, d'échanges et de prise de parole (parfois avec des témoignages poignants) qui ont permis au député de prendre conscience de l'ampleur du malaise qui touche le monde agricole.

VIDEO : le reportage diffusé dans le JT 19/20 de France 3 Normandie du 16 mars 2018
Un député de Seine-Maritime à l'écoute de la détresse des agricukteurs


"Inverser le mode de construction des prix"

Sébastien Jumel, qui souhaite "faire rentrer dans la loi les espoirs, les exigences et la colère des agriculteurs" préconise, pour permettre de rétablir une juste rémunération du travail des agriculteurs, que les grands distributeurs et transformateurs fixent des prix en tenant compte de la réalité des coûts de production des agriculteurs :


Il faut construire le prix à partir des producteurs et en prendre sur les marges de ceux qui font de l'argent en dormant. Il faut prendre l'argent des distributeurs, des transformateurs, pour le réinjecter au service d'une production agricole de terrain, de terroir avec des filières courtes.


VIDEO  France 3 Normandie : Sébastien Jumel résume sa vision du problème du calcul des prix , problème qui pénalise actuellement le monde agricole
Sébastien Jumel : "Faire rentrer dans la loi les espoirs et la colère des agriculteurs"

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus