EDF veut désensabler la plage près de la centrale nucléaire de Penly

© Didier Meunier
© Didier Meunier

L'ensablement important de la plage de Saint-Martin-en-Campagne aux pieds de la centrale nucléaire gêne la centrale. Le sable entre dans le conduit de refroidissement qui permet de refroidir le circuit tertiaire du réacteur. EDF va faire retirer 300 000 m3 de sable.
 

Par Julie Howlett

Le sable s’accumule sur la plage  de Saint-Martin-en-Campagne. En cause, La jetée de la centrale nucléaire de Penly qui bloque le transit des sédiments d’ouest en est.  Environ 30 000 m3 de sable s’accumulent  chaque année depuis la construction de la centrale sur cette plage située à l’ouest du site.
Seulement ce sable entre dans le chenal qui amène l'eau de mer qui sert à refroidir le circuit tertiaire du réacteur de la centrale nucléaire de Penly
 

Le sable dragué et déplacé


300 000 m3 de sable vont donc être retirés de la plage de Saint-Martin-en-Campagne. Ce sera une drague avec aspiration en marche continue qui passera à marée haute.  Le sable sera ensuite immergé en mer à 6 kms au large.
L’opération prendra fin au plus tard fin mars 2019, de façon à ne pas perturber les oiseaux qui entreront dans leur période de ponte.
 

Le crambe ou chou marin est une espèce protégée


Pour réaliser ces travaux, des études environnementales sont menées depuis deux ans pour ne pas abîmer ou même détruire la biodiversité qui se trouve sur la plage. Car il s’y trouve notamment  une espèce protégée le crambe ou chou marin. 
 
Le chou marin, espèce protégée sur la plage de Sain-Martin-en-Campagne
Le chou marin, espèce protégée sur la plage de Sain-Martin-en-Campagne


EDF va donc déplacer une centaine de pieds sur des plages voisines, choisies en fonction de critères favorisant la réussite de leur transplantation. Il s’agit des plages de Criel-sur-Mer et de Sainte Marguerite-sur-Mer.


EDF doit également réaliser un suivi pendant au moins 10 ans concernant l'évolution des choux marins sur leur nouveau lieu d'implantation.


Le Reportage de Grégory Archiapati et Didier Meunier :
Avec les interventions de :
Bertrand Vauchy, Directeur Délégué de la centrale nucléaire de Penly
Aurélie Fengler, Responsable du service Littoral à l'Estran Cité de La Mer de Dieppe

 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus