Premières brasses et sauvetage en mer avec la SNSM de Dieppe

Publié le Mis à jour le

Faire un don pour aider les sauveteurs en mer de la SNSM, c'est bien et c'est essentiel pour qu'ils puissent continuer leur action. Mais devenir bénévole et s'engager à leur suite, c'est mieux ! On a fait les premiers pas, ou plutôt, les premières brasses...

La saison d'été 2019 vient à peine de finir les plages et l'on pense déjà à la suivante : la SNSM, Société Nationale de Sauvetage en Mer vient de lancer sa campagne de recrutement des futurs nageurs sauveteurs pour assurer la surveillance des baignades sur les plages durant l'été 2020.

Il faut dire que la mission est d'envergure : la SNSM surveille un tiers des plages du littoral dont 814 km en Normandie. 

 

durée de la vidéo: 01 min 27
©France 3 Normandie



Nageur sauveteur SNSM : qui est-ce ? 

Si porter secours à votre prochain est une évidence pour vous, si vous aimez le sport, la mer et les challenges, le maître nageur SNSM, c'est vous !

Et parce que la sécurité est une chose sérieuse, votre aventure va commencer par une formation tout aussi sérieuse, car il ne s'agit pas ici de sauvetage côtier, la dernière pratique sportive tendance sur les plages. 

 



La formation sauveuteur SNSM se fait en 6 étapes :
  • BNSSA : Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique
  • PSE1 : Premier secours en équipe de niveau 1
  • PSE2 : Premier secours en équipe de niveau 2
  • Permis côtier
  • CRR : Certificat de Radiotéléphonie Restreint
  • SSA Littoral mention pilotage : Surveillance et Sauvetage Aquatique sur le littoral.
Le SSA est le dernier stage pratique qui valide l'ensemble de la formation. Il est sanctionné par un certificat de compétences reconnu par la Sécurité Civile.



Les modules de formation ont lieu le week end, le soir ou pendant les vacances scolaires, en fonction des centres de formation.

► Trouvez un centre de formation SNSM près de chez vous 



 
Anaïs Leblanc est nageur sauveteuse, bénévole depuis 10 ans. Tous les ans elle forme les futurs nageurs sauveteurs. Vincent Chatelain, qui présente maintenant notre magazine hebdomadaire Vachement normand ! , volontaire pour l'occasion, s'est lancé à l'eau avec elle pour un sauvetage à une petite distance du bord, mais avec des vagues et du courant. Bilan : la bonne volonté et une bonne santé ne suffisent pas ! Il faut savoir aller chercher tous types de baigneurs, surfeurs, funboards et autres vacanciers dans tous les cas de figure.



 
durée de la vidéo: 02 min 03
©France 3 Normandie




 

Petite leçon de massage cardiaque

Nicolas est formateur secouriste SNSM. Lui aussi va guider Vincent pour un autre exercice : le massage cardiaque et l'utilisation du défibrillateur. Là encore, pas sûr que le cobaye aurait survécu à l'intervention de notre animateur fétiche ! Dommage car le taux de survie à un arrêt cardiaque en France est de 5 % si aucun geste n’est pratiqué. Il monte à 15 % de survie à J + 30 si le massage cardiaque est pratiqué et le défibrillateur utilisé. 

Malheureusement, chaque année, 40 000 personnes meurent prématurément d’arrêt cardiaque. Sept fois sur dix, ils surviennent devant témoin, mais moins de 40 % de ces témoins font les gestes de premiers secours.

... Alors Vincent, encore un peu de formation !

 
durée de la vidéo: 02 min 04
©France 3 Normandie


Et vous, savez-vous quoi faire si vous êtes témoin d'une personne en arrêt cardiaque

 




Vérifiez vos connaissances avec le Quizz de la Fédération Française de Cardiologie 

 

 





La SNSM en vigie pour toute la Normandie

 

Nicolas est aussi chef de poste du sémaphore de Dieppe, il travaille pour la Marine Nationale. Radars et appareils sophistiqués ne manquent pas dans le poste de surveillance mais une bonne paire de jumelles dans les mains d'un guetteur est encore tout à fait légitime. Le sémaphore de Dieppe est l'un des 14 sémaphores en charge des 870 kilomètres de côtes qui séparent la frontière belge du Mont Saint Michel. En 2018, Dieppe est intervenu dans 78 opérations de sauvetage.

Plus globalement, en France en 2018, les cross ont reçu 8 000 alertes, sont intervenus 2 997 fois en mer et ont secouru 7 191 personnes. Des chiffres impressionnants, non ?

 

Que faire pour alerter les secours ?

Vous êtes en mer en détresse ou vous êtes témoin d'une embarcation en détresse. Prioritairement, appelez par VHF canal 16 ou à défaut par téléphone portable en appelant le 196.

Il vous faudra donner la position de l’embarcation, la nature du sinistre, le nombre de personnes à bord, le type de l’embarcation, le nom de l’embarcation. Vous serez bien évidemment guidé pas à pas.

 




 

Les anges gardiens de la mer

 

Jérémy Richez plongeur et sauveteur embarqué SNSM sur la Notre Dame de Bonsecours. La vedette mesure 18 mètres de long sur 4.30 de largeur, elle a 25 ans et est insubmersible. Elle fait partie des 700 moyens nautiques de la SNSM, moyens qui vont du simple canot au jet-ski. Notre Dame de Bonsecours part régulièrement en exercice au large. Il s'agit aujourd'hui d'un exercice de sauvetage d'un Bombard en détresse avec plusieurs personnes à bord. Les huit sauveteurs membres de l'équipage de la vedette de Dieppe viennent tous du monde de la mer : pêcheurs, professionnels de la marine nationale ou marchande...

 

Jérémy Richez va encadrer Vincent Chatelain qui a pour l'occasion revêtu une combinaison de plongée. Encore une épreuve qui donne une idée de l'entraînement et de l'engagement dont les bénévoles de la SNSM doivent faire preuve.

 
durée de la vidéo: 02 min 09
©France 3 Normandie




 

Vachement Normand ! avec la SNSM de Dieppe

Retrouvez ci-dessous la vidéo intégrale de Vincent Chatelain avec Anaïs, Nicolas et Jeremy pour en savoir plus sur la SNSM de Dieppe, ses formations et son sémaphore ! 

 
durée de la vidéo: 25 min 35
Au sein de la SNSM de Dieppe, Vincent Chatelain part en immersion. Sauvetage en mer, massage cardiaque, vigie depuis le sémaphore, nous découvrons quelques aspects de la vie au quotidien des bénévoles de la SNSM ©France 3 Normandie

► Vachement normand !

     Dimanche 29 septembre

     diffusion spéciale à 11h30 

     sur France 3 Normandie

 






 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité