Yvetot : le lin et le chanvre bio, une idée qui germe

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvie Callier

Le lin cultivé en agriculture bio est produit en très faible quantité en France. La fabrication de vêtements avec ce lin intéresse les marques textiles et aussi les acheteurs. Une journée d'information était organisée au lycée agricole d'Yvetot par l'association "lin et chanvre bio".



Le tissu en lin a une image écologique, naturelle. Il est pourtant rarement produit en culture biologique. 300 hectares en France sur 80.000, c'est peu. (0,3%).



Les liniculteurs de Seine-Maritime et l'Eure ont leur carte à jouer. Ils produisent plus de la moitié du lin français. Le lin bio est un label attirant. Il  offre de meilleures marges de prix pour les agriculteurs. La petite quantité produite en France est achetée par des marques textiles haut-de-gamme.

 
Lin biologique textile
20172012
46,9 ha en Seine-Maritime9,5 ha en Seine-Maritime
70,4 ha dans l'Eure31 ha dans l'Eure
Source : association des acteurs du lin et chanvre bio textile



L'association des acteurs du lin et chanvre bio textile a présenté cette culture à 160 personnes à la ferme du lycée agricole d'Yvetot et à la coopérative Agylin de Baons-le-Comte.



"Le plus compliqué, c'est le desherbage. On choisit des variétés résistantes, on a moins de soucis de ravageurs, comme les pucerons, depuis que l'on est en agriculture biologique"

 
Reportage d'Eric Proença-Pina et Olivier Flavien

 

La Normandie leader mondial de la production de lin : on vous explique tout

Les champs de lin viennent d'être semés en Normandie. Une fois de plus, les agriculteurs et teilleurs vont surveiller de près cette production qui, si la météo est propice, fera à nouveau rayonner l'expertise et la très haute qualité normande sur le marché international du lin.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité