Épiphanie : en Seine-Maritime, cette collectionneuse possède plus de 10 000 fèves

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.P. (avec Christiane Lablancherie)

Mercredi 6 janvier, c'est l'Epiphanie. Chaque année, la galette des rois ravit les collectionneurs de fèves, qu'on appelle des fabophiles. Rencontre avec une mordue à Allouville-Bellefosse en Seine-Maritime.

Michele Courseaux, habitante d'Allouville-Bellefosse (Seine-Maritime), est ce qu'on appelle une fabophile. Autrement dit, une collectionneuse de fèves. Depuis plus de 15 ans, elle en a accumulé 10 000 dans ses tiroirs et dans ses vitrines qu'elle n'est pas peu fière de nous montrer.

Ça a commencé enfant,. Je gardais mes fèves dans une boîte et un jour je me suis aperçue que ça existait en série. Donc j'ai ressorti mes fèves et je me suis dit qu'il fallait que je trouve les autres.

Michèle Courseaux, fabophile

Oeufs de Fabergé, chaussures, voitures, assiettes... Il y en a pour tous les goûts et pour tous les styles. Cette nouvelle Epiphanie va lui permettre de compléter certaines séries. Car c'est ce qui intéresse tout fabophile digne de ce nom. Son ami de longue date Roger, qui partage la même passion, ne collectionne par exemple que les crèches. 10 à 12 sujets selon les séries. 

6 000 nouvelles fèves chaque année

Chaque année, 6 000 nouvelles fèves sont créées. Les collectionneurs n'ont alors que l'embarras du choix. Pour Michèle, son dada c'est la vaisselle. La fabophile normande n'est pas peu fière de nous montrer sa collection de mini-vases de chez Gallet, ou encore les oeufs de Fabergé qu'elle expose en vitrine dans une pièce dédiée à sa passion. 

Pour compléter ces séries, Michèle parcourt les salons spécialisés. Elle fait également partie de l'association des fabophiles Français.

Cette association nous procure tous les ans un répertoire avec toutes les nouvelles fèves sorties dans l'année. C'est grâce à ce répertoire que nous pouvons terminer nos séries.

Michèle Courseaux, fabophile

"Chaque année en Champagne, il y a ce que l'on appelle l'Assemblée Générale. On peut y trouver et échanger des fèves qui nous manquent."

Un concours y est organisé. Chaque participant doit présenter 4 séries. Michèle en a déjà gagné plusieurs. A la clé, un panier rempli de fèves, "une dizaine en tout et quelques séries".

Betty Boop et Bécassines à gogo

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Michèle n'a pas lésiné avec les séries de Bécassine. Elle en a une dizaine, toutes différentes.

Même passion pour Betty Boop. "C'est un coup de coeur, je trouve que c'est féminin", explique Michèle. D'ailleurs, la fabophile peine à terminer une série sur sa Pin-up favorite. "Il m'en manque trois. Je les cherche dans les salons mais j'ai du mal à les trouver." 

Alors si  dans votre galette vous trouvez la Betty Boop en scooter bleu, vous savez ce qu'il vous reste à faire pour que Michèle soit une reine comblée !

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité