Etretat : un hélicoptère au secours d'un couple avec enfant bloqué par la marée au pied de la falaise

C'est une intervention de secours, et souvent avec hélicoptère, que les pompiers de Seine-Maritme effectuent plusieurs fois par mois dès que les touristes sont de retour à Etretat.

Le chemin vers la grotte du "trou à l'homme" est recouvert à marée haute. Les promeneurs n'y prennent pas garde
Le chemin vers la grotte du "trou à l'homme" est recouvert à marée haute. Les promeneurs n'y prennent pas garde © T. Tavitian/France Télévisions

Effet Lupin ? Envie de s'approcher au plus près de la fameuse aiguille rendue célèbre par Maurice Leblanc ? 

Avec le soleil, les grandes marées et les vacances scolaires, les visiteurs sont nombreux depuis plusieurs jours à Etretat. Mais certains s'aventurent dans le tunnel du Trou à l'Homme sans lire les pancartes et sans se soucier des horaires des marées.

C'est ainsi que ce mardi matin (2 mars 2021) à 10h30 l'alerte a été lancée pour, une fois de plus, des personnes bloquées à l'entrée de la grotte par la marée montante.

Les falaises d'Etretat avec l'arche et l'aiguille. En médaillon : détail du Trou à l'homme
Les falaises d'Etretat avec l'arche et l'aiguille. En médaillon : détail du Trou à l'homme © Photo : Richard PLUMET / France 3 Normandie

Le sauvetage de ces deux adultes et d'un enfant a nécessité d'importants moyens : une douzaine de pompiers, deux véhicules, un bateau venu de Fécamp et l'hélicoptère Dragon 76 de la sécurité civile base à Octeville près du Havre.

Les trois victimes ont été finalement hélitreuillées et déposées au sommet de la falaise, saines et sauves.

La question de la fréquence et du coût de ces interventions  au Trou à l'Homme d'Etretat se pose une de fois de plus, et les élus locaux, après avoir apposé pancartes et avis  (rédigés en plusieurs langues), pourraient envisager une fermeture de ce tunnel creusé sous la falaise.

Une autre solution serait, comme au Grand Bé de Saint-Malo, la présence d'une personne chargée de prévenir les promeneurs présents sur le site et de les faire partir avant l'arrivée des flots.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers baie de seine nature parcs et régions naturelles