Edouard Philippe, candidat aux municipales : « Je n’envisage pas une action politique ailleurs qu’au Havre »

Edouard Philippe à la sortie du conseil des ministres le 20 novembre 2019 / © Julien Mattia/Le Pictorium/ MaxPPP
Edouard Philippe à la sortie du conseil des ministres le 20 novembre 2019 / © Julien Mattia/Le Pictorium/ MaxPPP

Le Premier ministre a annoncé sa candidature à la mairie du Havre comme tête de liste. Il était l'invité de notre JT. Il sera ce vendredi soir en meeting dans la cité océane.  

Par D.Frotté et A.Pointel

Edouard Philippe n'a finalement pas attendu son meeting ce soir, dans la Cité océane, pour révéler son choix. 

Un meeting sous haute surveillance des forces de l'ordre qui doit débuter vers 19h devant une salle comble. 
 
L'impressionnant dispositif de sécurité déployé bd François 1er au Havre, à 200 m du meeting / © Isabelle Ganne/France Télévisions
L'impressionnant dispositif de sécurité déployé bd François 1er au Havre, à 200 m du meeting / © Isabelle Ganne/France Télévisions

Aux alentours de 18h, la foule était déjà imposante, juste avant l'ouverture des portes de la salle François 1er, où le Premier Ministre doit s'exprimer. 
 
La foule au Havre, devant la salle du meeting / © Isabelle Ganne/ France Télévision
La foule au Havre, devant la salle du meeting / © Isabelle Ganne/ France Télévision
 
Pressenti un temps pour être candidat à la mairie de Paris, c'est donc bien au Havre que le Premier ministre souhaite désormais briguer un nouveau mandat aux élections municipales des 15 et 22 mars prochain.

Ma seule ambition politique est d’être maire du Havre.

Invité dans notre journal vendredi 31 janvier 2020,  Edouard Philippe s'est expliqué sur les raisons de sa candidature. « Je veux redevenir maire. C'est la ville que j'aime, que j'ai envie de continuer à transformer. »

En tête de liste

Après plusieurs mois de suspense, c'est dans les colonnes de notre confrère Paris-Normandie, qu'Edouard Philippe avait officialisé sa candidature vendredi matin, et en tête de liste. « Notre équipe sera rassemblée autour d’un projet ambitieux, fidèle à l’esprit de ce que j’ai engagé à partir de 2010 à la suite d’Antoine Rufenacht, pour poursuivre la transformation du Havre et continuer à rendre les Havrais fiers de leur ville

Je n’ai jamais envisagé un engagement politique ailleurs qu’au Havre.

Le Premier ministre a réitéré son attachement pour sa ville, où l'un de ses arrière-grands-pères fut docker. « Je n'envisage pas une action politique ailleurs qu'au Havre

© Marc Moiroud-Musillo
© Marc Moiroud-Musillo

 

Et Matignon ?

S'il est élu, Edouard Philippe souhaite cependant rester à Matignon. « Dès que la mission que le président de la République m’a confiée sera achevée, mon ambition est de redevenir maire du Havre pour continuer ce que je veux poursuivre. 
Si le président de la République décide de continuer à me faire confiance et me demande rester à Matignon je le ferai. 
», nous confie-t-il.

En cas d'élection, il laissera donc son fauteuil à l'actuel maire (LR) Jean-Baptiste Gastinne. Ce dernier a d'ores et déjà affiché son soutien au Premier ministre :

Sous quelle liste ?

Ancien maire du Havre sous l'étiquette « Les Républicains », Edouard Philippe s'était fait exclure du parti lors de sa nomination au gouvernement en 2017. Pour les municipales 2020, ce sera donc « sans étiquette » que le Premier ministre sera candidat. « Je suis totalement libre des étiquettes politiques
 

La revanche de 95 ?

Avec ce choix, la situation politique se décante au Havre pour les municipales. 
La cité Océane, perdue par le Parti Communiste en 1995, ne devrait pas voir un affrontement (fratricide ?) entre La République en marche et les Republicains.

Si Edouard Philippe revient je serai le premier à me ranger derrière lui.
Jean-Baptiste Gastinne (septembre 2019)

C'est le candidat légitime pour Le Havre.
Agnès Firmin Le Bodo (septembre 2019)


Edouard Philippe, élu dès le 1er tour en 2014, aura comme principal adversaire le député PCF Jean-Paul Lecoq, candidat déclaré depuis juin 2019.
 



Certains voient déjà ce duel comme une symbole dans le contexte de contestation et de manifestations contre la réforme des retraites. 
Le gouvernement contre la rue ?  Le 1er ministre a récusé  toute tentative de « tirer des élections du Havre des leçons nationales »
  

Les commentateurs commenteront, ils adorent cela... Ce n'est pas mon sujet. Je veux parler du Havre et de ce que je veux faire pour la ville.


Sans préciser les contours de son programme qu'il qualifie d'« ambitieux », M. Philippe a assuré qu'il mènerait « une campagne intense au Havre », tout en remplissant ses « obligations à Paris ». « Nos concitoyens ne veulent surtout pas de responsables politiques hors-sol. Je suis heureux de pouvoir me confronter à nouveau au suffrage universel et je pense que c'est très sain.»

Il est attendu ce soir au Havre pour un meeting.

Edouard Philippe : son parcours

  • 2004 à 2008, il exerce le mandat de Conseiller Régional de Haute-Normandie.
  • Septembre 2007, il devient Directeur des Affaires Publiques d’Areva. Il est, la même année, suppléant de Jean-Yves Besselat, Député de la Seine-Maritime, puis Conseiller Général en 2008.
  • Juin 2012, il est élu Député de la 7e circonscription de la Seine-Maritime.
  • Octobre 2010, il est élu Maire du Havre, et réélu au premier tour en mars 2014. Il est également Président de la Communauté d’Agglomération Havraise.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus