Le Havre : Jean Castex retrouve Edouard Philippe pour un comité interministériel de la mer

Le Premier ministre s'est entretenu avec son prédécesseur à Matignon Edouard Philippe, redevenu maire de la cité Océane. Jean Castex a annoncé que l'Etat invesstira près de 1,5 milliard d'euros dans la fusion des ports du Havre, Rouen et Paris (Haropa).

Jean Castex accueilli ce vendredi 22 janvier par Edouard Philippe au Port du Havre
Jean Castex accueilli ce vendredi 22 janvier par Edouard Philippe au Port du Havre © Pool TV

Le Premier ministre a débuté sa visite autour de 09H15 par la présentation du porte-conteneurs "Jacques Saadé" de la CMA CGM, le plus grand modèle du genre propulsé au gaz naturel liquéfié. Jean Castex a notamment été accueilli sur le grand port maritime par Edouard Philippe, pour la première rencontre officielle entre les deux hommes depuis la passation à Matignon en juillet 2020.

"Bienvenue dans le plus bel endroit du monde", a lancé Edouard Philippe à Jean Castex à son arrivée.

L'économie de la mer en question

Mais le motif principal de cette rencontre, c'est le comité interministériel de la mer qui se tient cette année à l'Ecole nationale supérieure de la mer. Jean Castex en est le président cette année. Plusieurs sujets sont sur la table: fusion des ports du Havre, Rouen et Paris dans un établissement commun (Haropa); développement des énergies marines renouvelables, dont les éoliennes offshore; ou encore stratégie portuaire nationale, dans un contexte marqué par le Brexit et donc la concurrence des ports britanniques

Les deux hommes se sont ensuite entretenus à la mi-journée en tête à tête, lors d'un rendez-vous privé à l'Hôtel de ville. 

1,5 milliard pour la fusion des ports du Havre-Rouen-Paris 

A l'issue de cet entretien, Jean Castex a annoncé que l'Etat porterait à près de 1,5 milliard d'euros ses investissements dans l'établissement unique regroupant les ports du Havre, Rouen et Paris (Haropa).

L'État a décidé d'arrêter ce matin un plan d'investissement à hauteur de 1 milliard 450 millions d'euros sur la période 2020-2027 qui va correspondre au doublement des investissements dans les trois implantations, y compris dans la métropole parisienne.

Jean Castex, Premier ministre


Haropa, dont le siège se trouvera au Havre, sera officiellement créé au 1er juin 2021 et formera "un grand axe fluvial et maritime" et "l'une des principales portes d'entrée maritime de France avec Marseille et Dunkerque", a souligné le Premier ministre devant son prédécesseur à Matignon Edouard Philippe.

750 nouveaux emplois dans l'agglomération

Dans le cadre de ce comité, Jean Castex a également annoncé le lancement d'un projet de grand parc d'éoliennes au large d'Oléron, sur une zone de 300 km2 et destiné à produire jusqu'à 1 gigawatt d'électricité. "C'est un projet d'une ampleur considérable et la Commission nationale du débat public en sera saisi sans délai", a souligné le Premier ministre, en rappelant que le développement de l'éolien offshore devait à terme contribuer à la réduction de la part du nucléaire en France (50% d'ici 2035).

Le Havre dispose d'ailleurs d'une usine de pales d'éoliennes et envisage ainsi la création "de 750 nouveaux emplois dans l'agglomération", selon Jean Castex.

La pêche et le Brexit

A cela s'ajoutent des questions autour de la pêche, toujours en négociation à Bruxelles, ou de l'exploitation des fonds marins, alors que la France dispose du deuxième domaine maritime mondial.

Désireuse "d'adopter une démarche très offensive (...) de reconquête des parts de marché sur les ports concurrents étrangers", la France entame aussi une réflexion sur l'attractivité fiscale de ses ports, espérant ainsi contrer "l'offensive des ports francs que nos amis britanniques entendent développer à la suite du Brexit", a relevé Jean Castex. Des décisions devraient être prises en ce sens à la prochaine réunion de ce Comité.
   

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine nature parcs et régions naturelles politique économie mer