"Il faisait la moitié de son poids et avait la queue brisée", une association sauve trois chiens maltraités

Depuis plusieurs mois trois chiens étaient vraisemblablement maltraités par leur propriétaire au Havre (Seine-Maritime). Après l'intervention de la brigade de protection des animaux, ils ont pu être sauvés et placés en famille d'accueil.

Pimousse a été sauvée in extremis. La petite chienne a échappé à la surveillance de sa maîtresse dans la nuit du dimanche 18 février au lundi 19 février 2024. C'est une passante du quartier des neiges au Havre (Seine-Maritime) qui a alerté l'association Lucky La Chance Protection animale. 

"Toutes les jointures de la queue de Pimousse étaient cassées"

Elle n'a que la peau sur les os et son état de santé est très préoccupant. Pimousse a été recueillie à Tancarville (Seine-Maritime) après avoir vécu un calvaire chez sa propriétaire havraise. La petite chienne âgée de cinq ans, de race pinscher, présentait de nombreux signes de maltraitances.

Visiblement affamée, Pimousse a aussi été victime de violences de la part de sa propriétaire. "Toutes les jointures de la queue de Pimousse étaient cassées", raconte Valérie, présidente de l'association Lucky. 

L'animal pesait 3,5 kilogrammes, soit la moitié du poids normal d'un chien de son âge. "Elle était vraiment très maigre et pleine de puces !", s'indigne Valérie. Rapidement, l'association cherche à connaître l'identité du propriétaire du chien. "Elle n'était pas pucée alors on a lancé un appel à témoin sur les réseaux sociaux", poursuit-elle.

Il n'a fallu que peu de temps pour que des voisins reconnaissent le pinscher. Et les témoignages précisent également que deux autres chiens sont en danger au même endroit.

"J'ai contacté la police qui a confié à l'association de la Brigade de Protection Animale, la mission de récupérer les autres animaux", précise Valérie.

Opération de sauvetage

Le mercredi 21 février 2024, les forces de l'ordre se présentent au domicile de la propriétaire de Pimousse. Deux autres chiens de race yorkshire et Bully sont sauvés.

"Le york avait le dos et les oreilles à vif ! Avec des milliers de puces, il n'a pas arrêté de se gratter", explique la présidente de l'association Lucky. Lui aussi manque de nourriture, à son âge le poids normal est de 10 kilogrammes, il a été pesé à 6,5 kilogrammes.

Le bully, quant à lui, était affamé. Les trois chiens ont été placés en familles d'accueil, le temps de se remettre sur pattes. "Ça va prendre des mois", prévient Valérie.

L'association Lucky La Chance Protection animale a déposé plainte pour maltraitance et actes de barbarie. La propriétaire des trois animaux risque jusqu'à 3 ans et de prison et 45 000 euros d'amende.

Selon nos informations, elle sera entendue en début de semaine prochaine par les services de police.