Le tramway du Havre sera étendu aux communes voisines

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet
Le Havre : la ligne de tramway avenue Foch, entre l'hôtel de ville et la plage – Archives
Le Havre : la ligne de tramway avenue Foch, entre l'hôtel de ville et la plage – Archives © Richard Plumet / France Télévisions

Un accord a été trouvé entre les maires des communes de Le Havre-Seine-Métropole pour  l'étude de deux nouvelles lignes allant vers l'Est de l'agglomération.

Le Havre a été parmi les toutes premières villes françaises équipées (en 1894 !) d'un réseau de tramways électriques. Remplacés à la reconstruction de l'après-guerre par des trolley-bus et des bus, les anciens tramways ont disparu en 1951 avant de revenir le 12 décembre 2012 à midi 12 avec la ligne que nous connaissons actuellement et qui traverse la ville, de la plage à la ville haute, en passant par la gare.

Si le prolongement de la ligne le long de la plage, vers Sainte-Adresse, ne semble plus d'actualité, en revanche, l'extension du réseau vers l'Est est un grand projet d'avenir qui concerne des milliers d'habitants. Ceux des quartiers Est du Havre, mais aussi et surtout les habitants des communes d'Harfleur, de Montivilliers et de Gonfreville l'Orcher.

Mais à Montivilliers existe déjà, spécificité havraise, une ligne locale de train SNCF le long de la vallée de la Lézarde, entre la gare du Havre et Rolleville (via l'hôpital Monod). Une liaison ferroviaire qui relie Montivilliers au Havre en 15 minutes. Alors la perspective de l'abandon de ce train au profit d'un tramway mettant plus de 30 minutes pour aller  de Montivilliers à la gare havraise avec un trajet plus long, passant par les quartiers est et les Docks du Havre, a suscité opposition et inquiétude de la population et des élus.

Finalement le tracé prévisionnel a été revu.

Comme souvent au Havre quand il s'agit d'aménagement du territoire et de grands projets, le consensus et la concertation priment sur les rivalités politiques. C'est ainsi que les maires du Havre, d'Harfleur et de Montivilliers ont finalement trouvé un accord et présenté lundi dernier (15 février 2021) une préfiguration de la future extension du tramway à l'Est.

Près de la gare du Havre, une nouvelle ligne partira de l'université pour rejoindre Montivilliers, sans faire de détour au sud  du boulevard de Léningrad (où une autre ligne partira de la gare pour longer les Docks et rejoindre la vallée Bereult et le stade Océane). Objectif : réduire à 20 minutes le temps de trajet entre Montivilliers et la gare du Havre.

Ce projet doit être voté par le conseil métropolitain ce jeudi (18 février 2021). Le tracé définitif et les emplacements des arrêts doivent encore faire l'objet d'études, de discussions et de concertation.

"Nous avons pris le temps de discuter avec la maire d'Harfleur, le maire de Montivilliers, mais aussi avec les autres maires, parce que tous les maires sont intéressés par ce projet (…) on a essayé de les écouter, de les prendre en compte, de corriger ce qui pouvait l'être et aujourd'hui on a un projet de délibération, un projet qui nous parait pouvoir recueillir l'adhésion de l'immense majorité des maires de la communauté urbaine."

Jeudi, nous présentons au conseil communautaire, les principes de construction du tramway (…) nous donnons les caractéristiques essentielles et l'enveloppe budgétaires. Ensuite il va y avoir beaucoup de travail, des études avec une concertation très large."

Edouard Philippe,
maire (DVD) du Havre et président de la communauté urbaine Le Havre-Seine-Métropole

Si il est fort probable que ce nouveau tramway remplacera à terme le train de la Lézarde, reste à savoir si, comme dans d'autres villes françaises, la technique du "tram-train" sera retenue. Une possibilité (celle de faire rouler des tramways sur des lignes de chemin de fer existantes) que maîtrise Transdev, la maison mère de Lia, l'opérateur du tramway havrais. 

Un vote "pour" presque à l'unanimité

Le projet de 3e ligne de tramway a été finalement voté (aucune voix contre et 6 abstentions) le 18 février 2021  par le conseil communautaire de Le Havre-Seine-Métropole. L'opposition a déploré la disparition de la ligne SNCF Le Havre- Montivilliers-Rolleville et l'abandon du projet d'une liaison de type "tram-train".

durée de la vidéo: 02 min 02
VIDEO - 18 février 2021 : les élus votent pour l'extension du tramway du Havre

Des études pour un tracé et des tramways toutes les 8 minutes

Transdev, l'opérateur du tramway havrais travaille depuis plusieurs années sur le dossier de l'extension vers l'Est. En juillet 2019, à Vernon, lors d'une présentation de la navette autonome NIMFEA par le ministre Sébastien Lecornu et Edouard Hénault, directeur général France de Transdev, l'auteur de cet article avait demandé ce qui était envisagé pour l'extension du tramway au Havre.

Sylvain Picard, directeur régional Transdev Normandie, avait alors expliqué que la collectivité Le Havre-Seine-Métropole avait demandé à Transdev une étude concernant la faisabilité et le tracé d'une troisième ligne de tramway :

"Le projet sur lequel nous a interrogé Le Havre-Seine-Métropole, c'est un itinéraire qui serait sur les quartiers sud du Havre, et qui  emprunterait en partie la voie du Lézard-Express-Régional (le L.E.R.)  pour aller jusqu'à Harfleur et Montivilliers"

"Cela permettrait d'améliorer fortement la fréquence, puisqu'on se désengagerait de l'axe Paris-Le Havre. Et alors qu'actuellement les trains du L.E.R. sont toutes les demi-heures, on pourrait avoir la fréquence souhaitée par Le Havre-Seine-Métropole, avec par exemple, un tramway toutes les 8 minutes pour desservir l'hôpital Monod, Harfleur et Montivilliers"

VIDEO : Transdev a étudié dès 2019 la faisabilité d'une 3e ligne de tramway dans l'agglo du Havre

La mise en service de cette nouvelle ligne de tramway entre Le Havre et Montivilliers n'est pas prévue avant 2027.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.