Démission d'Aurélien Rousseau : qui est Agnès Firmin Le Bodo, nouvelle ministre de la Santé ?

Le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a annoncé ce mercredi 20 décembre 2023, la démission d'Aurélien Rousseau, ministre de la Santé. La Havraise Agnès Firmin Le Bodo le remplace par "intérim".

Mercredi 20 décembre 2023, le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a confirmé la démission du ministre de la Santé Aurélien Rousseau, "absent ce matin au conseil des ministres".

La Havraise Agnès Firmin Le Bodo en "intérim"

Il sera remplacé "en interim" par l'actuelle ministre déléguée chargée des professions de santé, la Havraise Agnès Firmin Le Bodo. "Il n'y a pas de mouvement de fronde ministérielle", a assuré Olivier Véran, lors du compte-rendu du conseil des ministres.

Pharmacienne d'officine de profession, elle occupe depuis juillet 2022, au côté de l'un puis de l'autre, le poste de ministre déléguée à l'organisation territoriale et aux professions de santé.

Pragmatique, ne recherchant pas la lumière sans la fuir non plus, elle a en particulier conduit pour le ministère de la Santé la difficile gestation du projet de loi sur la fin de vie, sous le regard vigilant de l'Elysée.

D'une manière générale, "c'est une femme de terrain, qui connait ses dossiers", et "qui est assez cash",  a indiqué à l'AFP un responsable d'une fédération professionnelle du secteur santé.

Dans le sillage d'Édouard Philippe

Avant d'arriver au gouvernement, Mme Firmin Le Bodo, 55 ans, était entrée à l'Assemblée nationale en 2017, élue dans la circonscription de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe, en Seine-Maritime.
Membre de la commission des Affaires sociales, elle s'était investie sur le projet de loi de bioéthique et la PMA pour toutes. Elle avait notamment présidé la commission spéciale dédiée à ce texte.

Durant la crise du Covid-19, alors que l'Assemblée était au ralenti, elle avait retrouvé son officine au Havre: "Ma place était d'abord là".

Son engagement politique est ancien. Elle militait dès ses 15 ans au Havre, en 1983, pour soutenir Antoine Rufenacht, baron gaulliste qui finira par arracher ce fief communiste en 1995. Elle entre ainsi au conseil municipal dès 2001, avant d'occuper des postes d'adjointe, puis de première vice-présidente de la CODAH, la communauté d'agglomération havraise.

"Une femme de talent et d'engagements"

Cofondatrice du parti de centre droit Agir en 2017, avec plusieurs élus dont le ministre délégué au Commerce extérieur Franck Riester, elle a rendu sa carte de LR en 2018, en s'opposant à la ligne de Laurent Wauquiez. 

Mariée et mère d'un enfant, Agnès Firmin Le Bodo est une passionnée de sports, après avoir pratiqué le patinage et le tennis.

Aurélien Rousseau, dans son premier message sur X après sa démission, a souhaité "le meilleur" à cette "femme de talent et d'engagements", tout en remerciant Emmanuel Macron et Elisabeth Borne malgré la séparation brutale.

"Si le texte est voté, je pars"

L'ancien communiste avait annoncé, dès mardi matin, son départ par un message adressé au secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, et en avait fait part, par téléphone, à Elisabeth Borne.

"Aucun doute sur ma décision. Si le texte est voté, je pars, confiait-il au Monde mardi, en début de soirée. Cela touche aux murs porteurs. Je ne donne de leçons de gauche ou de morale à personne. Je constate cliniquement que ce n’est pas possible pour moi d’expliquer ce texte."

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité