Insolite : une baleine aperçue dans la Seine

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

Après l'orque en mai, une baleine a été vue en amont du Havre (Seine-Maritime) le jeudi 30 juin 2022. L'animal était entre le pont de Normandie et le pont de Tancarville.

Christophe Carval et Yann Lefaix sont deux marins expérimentés. Ils parcourent chaque jour le fleuve en amont du Havre à bord de leur vedette pour réaliser les mesures de la hauteur d'eau dans le chenal, nécessaires aux pilotes de Seine. Ils connaissent bien les lieux et ils sont attentifs à chaque changement dans leur environnement.

Ce sont eux, qui le 19 mai 2022 avaient repéré et filmé l'orque qui avait remonté la Seine.

Une baleine dans le chenal

Plus d'un mois après l'orque (dont la mort a ému de nombreuses personnes), les deux marins ont vu, ce jeudi 30 juin, vers 13 heures, un autre animal inhabituel  dans la Seine. Un mammifère marin, plus gros que l'orque, long de 7 à 8 mètres, faisant des allers-retours entre le pont de Normandie et le pont de Tancarville.

VIDEO : une baleine en Seine en amont du Havre ©Christophe Carval et Yann Lefaix

Les deux marins de la vedette La Macareux ont filmé ce qui semble être une baleine (lire plus bas les avis des experts) à la hauteur de Berville-sur-Mer, près de l'embouchure de la Risle. 

Un animal de ce type avait été aperçu et signalé quelques jours plus tôt  au large de Dieppe, puis devant Etretat et Saint-Jouin Bruneval. 

Christophe Carval, joint par téléphone, explique que cette "baleine" est différente de l'orque vue le mois dernier. L'animal est plus gros et se déplace soit au bord de la Seine, le long des roseaux, soit au milieu, dans le chenal, là où passent les gros navires, ce qui peut présenter un risque de collision.

Il espère que cette "baleine" ne va pas remonter, avec la marée, plus haut dans la Seine, en direction de Rouen, et finir comme l'orque…

"Un rorqual à museau pointu adulte"

Quelques heures après le signalement de la présence d'un cétacé dans la Seine, la préfecture de la Seine-Maritime a rapidement réagi en organisant une réunion pour étudier la situation. Dans l'intervalle, les observations et les images de Christophe Carval,  ont été analysées par les membres du GECC, le  Groupe d'Etude des Cétacés du Cotentin et des mammifères marins de la mer de la Manche.


Selon les spécialistes du GECC, mais aussi de l'organisation Sea Sheperd France et de l'observatoire PELAGIS, la "baleine" vue en Seine pourrait être un rorqual à museau pointu adulte, d’une taille imposante d'environ 10 mètres."

Dans un communiqué publié dans le début de la soirée du  30 juin 2022, la préfecture indique que "l'animal observé se déplace lentement mais avec des mouvements puissants, et semble dans une bonne condition physique. S’il est confirmé qu’il s’agit bien de cette espèce, il n’est pas rare d’observer des spécimens isolés dans des zones côtières dans lesquelles l'animal est en capacité de se nourrir, y compris dans un estuaire."

Pour éviter tout risque de collision, une alerte a été lancée sur la Seine et interdiction a été faite à "l'ensemble des navires, bateaux et engins flottants" d'approcher l'animal à moins de 100 mètres et, "s’il leur est impossible de faire autrement, de ménager une distance d’au moins 10 mètres entre l'embarcation et le cétacé."

Appel à la vigilance

Si des riverains du fleuve aperçoivent la "baleine", il sont invités par le préfet de la Seine-Maritime à faire un signalement au GECC

➔ par téléphone au  : 07 66 17 50 48

➔ par mail  : obs@gecc-normandie.org

➔ sur le site : https://www.gecc-normandie.org

La préfecture de la Seine-Maritime précise que le Groupe d'Etude des Cétacés du Cotentin et des mammifères marins de la mer de la Manche a déjà mis en place un dispositif d’observation et de suivi de l'animal et, par ailleurs, l'organisation Sea Shepherd se tient prête à mobiliser si nécessaire ses équipes et embarcations pour assurer une observation à distance, notamment par drone. Le GECC est susceptible, ni nécessaire, de joindre ses bateaux à ces opérations de surveillance.