Des artistes et sans abris menacés d’expulsion à Rouen

Depuis le départ de la société Educatel de la rive gauche de Rouen, en 2009, les locaux ont servi de squat à des dizaines de personnes. Les occupants sont aujourd’hui menacés d’expulsion.

© France 3 Haute-Normandie
L'immeuble Santorin sur l'avenue de la Libération situé rive gauche de Rouen a longtemps hébergé les activités de la société Educatel.
Les bureaux vides depuis 2009 abritent aujourd'hui des artistes, des demandeurs d’asile déboutés et des sans abris. Dans ce refuge qui dispose toujours de l’eau et de l’électricité, ils y ont aménagé un espace d’expression culturelle.
A l’approche de l’hiver, ils espéraient occuper encore les lieux pour quelques mois. Pourtant, depuis le 26 octobre 2015, ils sont sous le coup d’une mesure d’expulsion et devront trouver un autre asile. 

VIDEO : le reportage de Jean Marc Pitte et Philippe Derouet  avec les interviews de
durée de la vidéo: 01 min 53
Squateurs menacés d'expulsion

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sdf société culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter