Réduction d’énergies : les mesures mises en place par le département de la Seine-Maritime

Publié le
Écrit par Mathilde Riou .

La sobriété énergétique est désormais une réalité pour les particuliers et les collectivités. Le département de la Seine-Maritime a mis en place plusieurs mesures à compter du lundi 1er aout 2022 pour réduire sa consommation d’énergie.

La guerre en Ukraine a accéléré la voie vers la sobriété énergétique. La réalité climatique nous oblige également à revoir nos modes de consommation. Déjà ou bientôt vous ne verrez plus autant d’enseignes allumées pendant la nuit. Dans certains magasins ou centres commerciaux, le niveau de climatisation a été adapté.

Moins d’éclairage et de chauffage

En Seine-Maritime, plusieurs mesures concernant le fonctionnement de la collectivité et les bâtiments publics vont être mis en place dès le 1er aout 2022. A partir de lundi, la Tour des Archives situe sur la rive gauche de Rouen ne sera plus éclairée toutes les nuits. Elle le sera qu’à l’occasion d’évènements particuliers (octobre rose, journée mondiale de l’autisme…). Cette extinction permettra d’économiser environ 2 MW/h par an soit plus de la moitié de la consommation annuelle d’un français.

A travers le Plan Bâtiment Durable voté en mars 2022 par l’assemblée départementale, 500 millions d’euros vont être investis pour rénover et améliorer la performance énergétique des locaux du département notamment les 109 collèges publics de la Seine-Maritime. Des récupérateurs d’eaux devraient être installés également dans les collèges pour l’arrosage et le nettoyage.

A partir de cet hiver, la température du chauffage va être baissée et des détecteurs de mouvements pour éclairage seront installés dans les bureaux et bâtiments départementaux.

Début 2024, le bac 20 (bac de réserve) va être motorisé au GNV (gaz naturel pour véhicules). Si l’essai est concluant, ce type de moteurs équipera les futurs bacs construits.

Réduire les déplacements des agents du département

Afin de limiter les déplacements des agents, une évaluation du télétravail est en cours. L’administration encourage ces salariés à avoir recours aux mobilités douces, aux transports en commun et au covoiturage. Une formation à l’écoconduite sera dispensée à l’ensemble du personnel.

Ces nouvelles pratiques devraient permettre de réduire de 10% les surfaces de bureaux.

Le département de la Seine-Maritime compte une flotte de 250 véhicules (hors voitures de la Direction des routes). Pour le moment 11 sont électriques. D’ici fin 2022, 30 nouveaux véhicules vont venir compléter le parc électrique. A l’horizon 2025, l’objectif affiché est de 50 % des voitures du Département soit électrique.

Parmi les autres pistes envisagées, le développement des panneaux photovoltaïques. Une étude va être menée pour équiper certains bâtiments du Département mais aussi les EHPAD, établissements pour les personnes en situation de handicap…

Pour le moment, aucune aide n’est prévue pour inciter les particuliers à installer ces équipements à leur domicile. Mais depuis le mois de juin, l’aide à l’habitat durable a été élargie aux classes moyennes pour permettre à davantage de foyers seinomarins de rénover leurs logements.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité