Lucie, 30 ans, enseigne dans l'académie de Paris depuis 2016. Elle a voulu déménager avec sa famille à Bonsecours, près de Rouen (Seine-Maritime) mais elle n'a pas de poste.

"C'est un comble !" Pour cette jeune maman de deux enfants en bas âge, c'est incompréhensible. Lucie, 30 ans, est professeure des écoles dans l'académie de Paris depuis 2017. Elle a déménagé avec son conjoint et ses deux enfants à Bonsecours, près de Rouen (Seine-Maritime).

J'ai demandé ma mutation. J'ai raté la première session et on m'a refusé à la deuxième campagne. Je sais que c'est compliqué de quitter une académie en pénurie de profs, mais là, je partais pour une autre académie en pénurie. C'est incompréhensible. Ils vont embaucher des CDD à ma place...

Lucie

Professeur des écoles

L'enseignante va devoir chercher un autre travail

La jeune femme a fait des pieds et des mains auprès du rectorat de Paris, mais aussi de Rouen, mais la porte est restée fermée. "Je leur ai écrit des lettres, j'ai tout tenté, mais même si Rouen est une académie déficitaire, ils ne peuvent rien faire."

Le compagnon de Lucie travaille entre Paris et la Normandie, "ce n'était donc pas un rapprochement de conjoint, mais tout de même, cette situation est incompréhensible", répète-t-elle.

L'enseignante va devoir chercher un autre travail. "Je vais demander une disponibilité, mais cela va être compliqué pour moi, car, je n'aurais pas le droit d'être rémunéré par l'Éducation nationale, donc je ne pourrais pas être prof. Je ne sais vraiment pas ce que je vais faire."

Contacté, le rectorat de Rouen indique qu'il n'est pas responsable de cette situation. "C'est l'académie de Paris qui doit prendre la décision", indique le service communication. Sollicitée par la rédaction, l'académie de Paris n'a pas répondu à nos questions dans les délais impartis.

374 contractuels en Normandie

La rectrice de Normandie, Christine Gavini, a rappelé, lors d'une conférence de presse, mercredi 30 août 2023, que 38 220 professeurs enseigneront à la rentrée 2023 en Normandie, dont 374 contractuels. C'est 65 de plus que l'an dernier.

"Chaque élève aura un professeur chaque jour devant lui", a promis la rectrice.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité