Comment contribuer aux "cahiers de doléances" à Rouen ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvie Callier .

De lundi 14 janvier au 15 mars, les rouennais peuvent exprimer leurs attentes, témoignages, propositions qui seront transmises au gouvernement. Cette renaissance des "cahiers de doléances" est liée au mouvement des "gilets jaunes".



La consultation citoyenne touche à présent aussi les grandes villes. Les premiers cahiers ont été ouverts à l'appel des maires ruraux.



Après Caen, Rouen donne la possibilité aux habitants de s'exprimer. 
  • Sur internet :  formulaire sur https://www.rouenensemble.fr/
  • à l'hôtel de ville de Rouen
  • dans les mairies annexes Chatelêt, Saint-Sever, et Pasteur (horaires d'ouverture)
  • dans les bibilothèques municipales Capucins, Châtelet, Grand-Mare, Parment, Saint-Sever, Simone de Beauvoir (horaires d'ouverture)
Ces cahiers seront transmis au gouvernement dans le cadre du grand débat national qui sera ouvert le 15 janvier par le Président de la République au Grand Bourgtheroulde.

 

La doléance, un mot rare qui redevient d'actualité



La définition précise du mot par Larousse est la suivante :
  • Plaintes ou réclamations, en général adressées par des subordonnés à un supérieur : Présenter des doléances.

    Plaintes et vœux adressés au roi et consignés par les trois ordres dans des cahiers (cahiers de doléances) rédigés à l'occasion de la réunion des états généraux.


Nul doute que les cahiers de doléances du XXIe siècle seront précieusement conservés et transmis à nos descendants des siècles futurs.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité