Confinement - Des magasins interdits d'ouverture mais la vente de vêtements reste possible sur le marché de Rouen

Depuis le 20 mars 2021 les départements de la Seine-Maritime et de l'Eure font à nouveau l'objet de mesures de confinement. C'est ainsi que seuls certains commerces ont le droit d'ouvrir.

21 mars 2021- Vente de vêtements sur le marché du Clos Saint-Marc à Rouen
21 mars 2021- Vente de vêtements sur le marché du Clos Saint-Marc à Rouen © François Pesquet / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Le "reconfinement" annoncé par le Premier ministre est entré en vigueur le samedi 20 mars dans 16 départements (dont en Normandie la Seine-Maritime et l'Eure) avec de nouvelles mesures visant à lutter contre la propagation de la pandémie.

C'est, comme il y a un an, le retour des attestations de déplacement et de la notion de "commerces essentiels", qui seuls, ont le droit d'ouvrir.

C'est seulement le premier jour de ce reconfinement, marqué par le couac des attestations trop compliquées, que la liste des commerces autorisés a été publiée. Une liste rallongée par rapport aux précédents confinements, mais de nombreux commerçants ont été cependant contraints, avec amertume, de  baisser le rideau le premier samedi du printemps et ce pour au moins quatre semaines.

Si les réparateurs d'instruments de musique, les chocolatiers, les coiffeurs et les fleuristes ont cette fois-ci le droit de travailler, ce n'est pas le cas des vendeurs de vêtements ou de maroquinerie.

Mais ce dimanche matin, au deuxième jour de ce reconfinement, et comme a pu le constater une équipe de reportage de la rédaction de France 3 Normandie, alors que des magasins du centre-ville de Rouen doivent fermer, la vente de vêtements reste possible sur le marché du Clos Saint Marc de Rouen.  

Pourquoi ? Parce que les nouvelles mesures sanitaires envoyées par la préfecture le 20 mars au soir aux maires des communes de Seine-Maritime indique que:

"Les règles applicables aux marchés en extérieur restent inchangées. Ils peuvent se tenir avec des étals de différentes natures (alimentaires ou non) mais en respectant des règles de distance entre étals et en appliquant un protocole sanitaire strict."

"En revanche, les marchés couverts ne pourront accueillir que les commerces alimentaires et la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d'espèces fruitières ou légumières."

durée de la vidéo: 01 min 42
VIDEO - 21 mars 2021 : vente de vêtements sur le marché de Rouen. Reportage : Q. Bral et F. Pesquet (montage : G. Laville)

Tous les commerçants ne sont pas acceptés sur le marché

Le marché rouennais du Clos Saint-Marc étant en extérieur, les marchands de produits de non-alimentaires (comme les vêtements) ont donc le droit d'y installer leur étal.

Mais tous les commerçants non sédentaires ne sont pas acceptés par les placiers. Aux commerçants "volants", un des responsables du marché rouennais explique que "d'un point de vue sanitaire nous préférons prendre des habitués".

La question de la place est mise en avant puisque "chaque stand doit être espacé de deux mètres, ce qui restreint nos capacités d'accueil".

Reste que les allées de ce marché rouennais du dimanche matin sont habituellement bien remplies de clients (avec peu d'espace entre les files d'attente aux étals des marchands de légumes) et qu'il est parfois difficile de se croiser.
Surtout qu'en plus, des maîtres viennent y faire leurs achats avec leur chien, contrairement au marché de Sotteville-lès-Rouen où,  pour des raisons sanitaires (comme dans les magasins d'alimentation tels que les boulangeries ou les boucheries) les animaux de compagnie sont interdits dans les allées du marché.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19 économie