Deux bébés chouette hulotte découverts près de Rouen

C’est une bonne nouvelle pour la biodiversité et pour la commune de Sotteville-les-Rouen. Les jardiniers de la ville ont découvert deux bébés chouette hulotte au pied d’un arbre du bois de la Garenne.

Ces deux bébés chouette hulotte ont été découverts mardi 2 mars 2021 à Sotteville-les-Rouen.
Ces deux bébés chouette hulotte ont été découverts mardi 2 mars 2021 à Sotteville-les-Rouen. © Page Facebook Luce Pane

Mardi 2 mars 2021 les jardiniers de la commune de Sotteville-les-Rouen ont eu une belle surprise en découvrant deux bébés chouette hulotte au pied d’un arbre. Ils assuraient l’entretien du bois de la Garenne quand ils ont fait cette découverte.

La maire de la commune Luce Pane a partagé cet évènement sur sa page Facebook et a également donné des informations sur le devenir des deux bébés. Les petites chouettes ont été confiées à l’association le C.H.E.N.E (Centre d’hébergement et d’étude sur la nature et l’environnement) située à Allouville Bellefosse. Les bénévoles prendront soin des deux oiseaux jusqu’au moment où ils seront remis en liberté dans le pays de Caux.

En effet, comme le precise Luce Pane, les deux bébés ne pouvaient rester dans le bois de la Garenne trés fréquenté par les promeneurs, les chiens ou les chats.

Cependant Alain Beaufils responsable du centre de sauvetage du CHENE temporise les inquiétudes de l’élue :

Pour moi, ces rapaces auraient dû rester dans leur environnement, ils sont déjà âgés, je pense qu’ils ont plus d’un mois. Il faut laisser faire la sélection naturelle qui est indispensable pour la survie de l’espèce. Malheureusement dans n’importe quel milieu les dangers seront toujours là. 

Alain Beaufils responsable centre de sauvegarde du Chene

Que faire si vous trouvez un bébé chouette ?

M Beaufils nous conseille de ne pas trop s’approcher ni les toucher et d’abord prendre contact avec une association comme la leur ou une antenne de la LPO (Ligue Protection des Oiseaux). Les soigneurs sauront vous dire ce qu’il faut faire en fonction de l’espèce de chouette, de l’âge et de l’état.

Ce n’est que le début des naissances qui peuvent durer jusqu’à fin mai. Ces rapaces nocturnes ont souvent tendance à sortir du nid avant le sevrage et de s’installer auprès d’un arbre, ensuite ils volettent car chez les chouettes hulotte ce sont les jeunes qui vont vers les parents pour se nourrir. 

Alain Beaufils

De son côté le chef du service des espaces verts et environnement de Sotteville,  Pascal Pesquet justifie sa décision : 

Le bois de la Garenne est un endroit totalement urbain et même avec des barrières les promeneurs se seraient approchés des rapaces. Il y avait trop de dangers pour ces deux oiseaux.

Pascal Pesquet

Le responsable des espaces verts était en train d’assurer le transfert des deux bébés depuis la maison des oiseaux de Petit Quevilly jusqu’au C.H.E.N.E lorsqu’il a répondu à nos questions. Il a pu nous rassurer sur l’état des chouettes.

Ils vont très bien, sont vivaces et se sont régalés de souris!

Pascal Pesquet

Une fois arrivés à Allouville Bellefosse, les animaux vont être examinés par les soigneurs, pesés, bagués puis déposés en animalerie. Quand viendra le moment ils seront placés dans une volière ouverte par le haut où ils se déplaceront comme ils le souhaitent pour ensuite prendre leur envol.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature insolite