Élections législatives 2024. Paroles de jeunes électeurs : "Ils font ça juste pour être élus, c'est tout !"

Plus de la moitié des 18-24 ans a tourné le dos aux Européennes. Les voix des jeunes sont pourtant convoitées par les partis car ils peuvent faire basculer le scrutin. Les étudiants normands vont-ils se déplacer aux urnes pour les législatives ? Et surtout, quelle sera l’ampleur de leur mobilisation ?

Ils sont au cœur des prochaines élections législatives, les 30 juin et 7 juillet prochains : les votes des jeunes. Les 18-34 ans ont moins voté que leurs aînés - le taux d'abstention a ainsi atteint 53% dans cette classe d'âge (contre 37% pour les plus de 50 ans).

Nous avons rencontré des étudiants de la métropole de Rouen. Ils se disent conscients de la nécessité de faire entendre leur voix.

Regardez le reportage de G. Thelu et S. Letournel :

durée de la vidéo : 00h01mn28s
Élections législatives 2024. Parole aux jeunes ! ©France 3 Normandie

"Je me dois de voter aux législatives"

"Les résultats qu'il y a eus pour les Européennes montrent qu'il est important de voter. C'est presque urgent", relève une étudiante, sur le campus Pasteur, à Rouen. "Je pense que c'est un droit et un devoir, ajoute une autre. Je n'ai pas voté aux Européennes, alors je me dois de le faire aux législatives."

Voter : oui, mais... Encore faut-il comprendre le jeu des alliances. Alors que l'union de la gauche a été scellée jeudi 13 juin 2024, qu'Éric Ciotti a été écarté des Républicains après avoir déclaré nouer une coalition avec le Rassemblement national, et que Marion Maréchal a été évincée par Eric Zemmour de Reconquête pour la même raison... Certains étudiants se disent un peu perdus face à l'actualité brûlante.

On est plus focalisé sur tous ces rebondissements, ce qu'il se passe, qui s'allie avec qui, pourquoi, et du coup, on est moins au courant des programmes et des idées véhiculées.

Une étudiante du campus Pasteur

à France 3 Normandie

"Il y a tellement de changements... Il faut attendre que les alliances se fassent vraiment avant de décider", confie l'une d'entre elles. "Je n'ai pas l'impression que ce soit sérieux. Ils font ça juste pour être élus, c'est tout. Je n'ai pas l'impression qu'ils vont faire ce qu'ils disent ou même qu'ils pensent vraiment ce qu'ils disent", s'inquiète une autre.

Le pouvoir d'achat, une grande préoccupation

Leurs préoccupations sont concrètes. Et certains thèmes reviennent régulièrement. La précarité étudiante, les conditions de travail ou encore l'inflation. "La politique migratoire, c'est important, mais je ne pense pas que ce soit le premier sujet qui intéresse les Français. Je pense que c'est vraiment le pouvoir d'achat", assure un autre étudiant.

À lire aussi : Élections européennes 2024 : quels sont les résultats en Normandie ?

Dimanche dernier, 32% des 18-34 ans ont voté pour le Rassemblement national (6 points de plus que pour les plus de 65 ans). 20% d'entre eux ont opté pour Manon Aubry (LFI), c'est 16 points de plus que pour 65 ans et plus.

Enfin, ils n'étaient que 5% à choisir la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, signe net d'un désamour pour le gouvernement actuel.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité