Gastronomie : TikTok et Instagram ont-ils remplacé Gault & Millau et le guide Michelin ?

durée de la vidéo : 00h07mn44s
REPORTAGE. Gastronomie : les réseaux sociaux remplacent-ils les guides ? ©France Télévisions

Pour attirer de nouveaux clients, de plus en plus de restaurateurs soignent leur image sur Instagram et Tik Tok, parfois en se mettant en scène. Certains n'hésitent pas à faire appel à des influenceurs ou des agences spécialisées. Reportage.

Les réseaux sociaux ont-ils remplacé les guides ? Chaque jour, des milliers de vidéos sont postées sur les réseaux sociaux pour faire la promotion de restaurants, à tel point qu'ils sont devenus un outil de communication indispensable.

Pour se faire connaître, certains n'hésitent pas à faire appel à des influenceurs, parfois contre rémunération.  

Un reportage à retrouver dans notre émission "Enquêtes de Région" sur la gastronomie, diffusée mercredi 31 janvier 2024, à 23 heures, sur France 3 Normandie et en replay.

Miser sur les influenceurs pour se faire connaître

Dans la rue Eau-de-Robec à Rouen, une nouvelle adresse a ouvert fin décembre 2023. Pour se faire connaître, la sandwicherie italienne a fait appel à Manon, influenceuse rouennaise de 24 ans plus connue sous le nom de "Food in Rouen".

Sa page, créée il y a quatre ans lorsqu'elle était étudiante, est une référence à Rouen. Elle compte plus de 13 000 abonnés. "Je fais découvrir les nouvelles adresses de la ville, je teste et je donne mon avis", nous explique la jeune femme. 

Dans la sandwicherie italienne, Manon est venue faire ce qu’on appelle une collaboration. En échange d’un repas offert, elle filme et monte une vidéo qu’elle partage à ses abonnés. Sa venue est donc une belle publicité pour le commerçant.

"Ça permet de se faire connaître et c'est le meilleur moyen de rester en contact avec un public ou des gens intéressés par ce qu’on propose", nous explique Jeffrey Meray, patron de Prego.

La vidéo de Manon a été vue plus de 20 000 fois et depuis, la page Instagram du restaurateur a gagné plus de 300 abonnés. Une belle performance pour une nouvelle adresse locale.

"Mes abonnés se rendent dans le restaurant suite à mes posts et souvent j'ai de bons retours des restaurateurs qui me remercient parce qu'ils sont complets !"

Une agence au service des restaurateurs normands

Derrière cette collaboration, une agence de communication digitale fait le lien entre la blogueuse et le restaurateur. Avec son appareil photo, Léa veille à chaque détail.

Chaque ingrédient doit être bien positionné pour donner envie. Son agence gère la page Instagram de la sandwicherie italienne. Pour attirer la clientèle, le visuel prime avant toute autre chose.

C'est indispensable d'être présent sur les réseaux sociaux aujourd'hui. C'est là qu'on va trouver une clientèle cible. Ici pour Prego, on vise une jeune clientèle qui mange sur le pouce.

Léa Lalonde, fondatrice de l'Agence Boujou Bien

L’agence Boujou bien est née il y a quatre ans. Léa, Juliette, Chloé, Eva et Théo gèrent aujourd’hui les réseaux sociaux d’une quinzaine de restaurateurs rouennais. Coaching, création de contenu, community management… Un métier complexe et réfléchi.

"On propose de poster pour les clients. L'idée c'est d'avoir une régularité pour que les algorithmes sachent qu'il y a cette présence sur les réseaux sociaux", explique Eva Finck, cogérante de l'Agence Boujou Bien.

Nous suivons l'agence pour une séance photos et vidéos chez Capri, un restaurant italien très tendance dans le centre-ville de Rouen. Ouvert il y a six mois, le gérant a fait appel à l’agence pour gérer son image sur les réseaux sociaux.

"Je ne maîtrise pas du tout les réseaux sociaux, je ne sais pas comment faire de belles photos et vidéos, etc. On s'est dit qu'on allait faire appel à des professionnels", nous explique Baptiste Trigan, directeur de Capri.

Faire gérer ses réseaux sociaux, c’est un investissement. L’Agence propose une formule standard à partir de 500 euros par mois. Mais avec l’option vidéo, très tendance en ce moment, la note monte plus haut.

On a plus de 3 500 abonnés sur Instagram, alors qu'on est ouvert depuis six mois. On a le retour sur investissement car on est souvent complets le jeudi-vendredi-samedi sur les services du soir.

Baptiste Trigan, directeur de Capri

Une page Instagram soignée… Une décoration originale et des plats photogéniques. Aujourd’hui, c’est l’œil qu’on attire avant les papilles. Et Capri semble avoir trouvé la bonne recette, surtout pour plaire aux jeunes.

Mathis, chef rouennais aux 600 000 abonnés sur TikTok

Si des restaurateurs font appel à des agences et influenceurs pour gérer leurs réseaux sociaux, certains n'en n'ont pas besoin. C'est le cas de Mathis Molinié, 30 ans, chef du restaurant Philippe à Rouen. Ce dernier connaît bien l'univers de TikTok et Instagram et prend plaisir à monter ses vidéos.

Avant chaque début de service, il n'oublie jamais de poser son téléphone et d'appuyer sur "Rec".

Ce que je montre, c'est le show, c’est ce qu’on fait en 2h30 résumé en 1 minute.

Mathis Molinié, chef du restaurant Philippe

Aujourd’hui, ses vidéos cumulent des millions de vues. Cette jeune notoriété fait la fierté de son père et associé, le chef Philippe dont la réputation gastronomique n’est plus à faire. Mais depuis quelques mois, c’est sur TikTok et Instagram que le restaurant se forge une nouvelle réputation. Un nouveau souffle pour l’établissement ouvert il y a 32 ans

"Je connaissais Instagram, TikTok, mais pas autant que lui. Je suis fier qu’il soit là, on a une nouvelle façon de travailler qu’on n'avait pas avant. Mathis apporte son univers, ses idées, TikTok nous apport beaucoup de choses"

Les vidéos de Mathis sont regardées aux quatre coins du monde. L’un de ses plats, inspiré de ses nombreux voyages en Asie rencontre particulièrement du succès :  le kaarage, un poulet frit gourmand à base de sauce soja, sésame, ail et une touche de saké. De quoi attirer une nouvelle clientèle.

"C'est vrai qu'on a souvent des clients qui nous le demandent parce qu'ils l'ont vu sur TikTok", lance Maéva, la responsable de salle du restaurant.

Photographier ses plats avant de goûter

Aujourd'hui, beaucoup de jeunes photographient leur plat avant même de l’avoir goûté et les postent sur les réseaux sociaux. "Avant d'aller dans un restaurant, je regarde toujours les plats sur Instagram, nous lance une cliente du restaurant Capri. Je regarde les belles photos, l'esthétique du restaurant, etc."

Instagram et TikTok semblent avoir pris le relais sur les guides gastronomiques. Un bouche-à-oreille virtuel, pour dénicher de nouvelles adresses. 

L'émission Enquêtes de Région sur la gastronomie sera diffusée mercredi 31 janvier 2024, à 23h20, sur France 3 Normandie et en replay.