"Je me vois gagner le National l'année prochaine." Interview d'Iwan Postel, le nouveau président du FC Rouen

Iwan Postel le nouveau président du FC Rouen, a répondu aux questions de France 3 Normandie sur le futur du club rouennais selon lui. Interview.

Le nouveau président du FC Rouen qui a pris ses fonctions début juin, Iwan Postel, néerlandais d'origine, a répondu aux questions de France 3 Normandie.

Il est le représentant de Tarkan Ser, l'homme d'affaires turc qui a repris le club en proie à des difficultés financières. Le 25 juin prochain, les nouveaux dirigeants du FC Rouen doivent passer leur dernier grand oral devant le gendarme du football français la DNCG (Direction nationale du Contrôle de Gestion) afin de finaliser le rachat du club.

Quel entrepreneur êtes-vous ?

J'ai inventé des produits qui sont utilisés en entraînement par des joueurs de NBA comme des tapis d'entraînement pour les jeux de pieds ou des cônes multifonctionnels. J'ai été à la tête d'une très grosse entreprise à Monaco, qui faisait de l'organisation des VIP. À peu près 3 000 VIP qui venaient sur le Grand Prix. J'affrétais des paquebots, des chambres, des terrasses. Sur le Grand Prix de Monaco, j'étais de loin le numéro 1.

J'ai eu une télévision que je n'ai plus. Une télévision qui était un peu le Bloomberg du sport. Par la suite, j'ai monté une écurie de Porches Supercup et dès la première année, on a été champion. C'était du jamais vu également.

Je pense que vous l'avez lu dans la presse : je déteste perdre, je veux gagner, j'aime gagner mais je ne suis pas un très mauvais perdant.

Êtes-vous optimiste sur le rachat du club ?

C'est une question de fonds... les fonds... J'étais optimiste parce que je suis de nature optimiste. Mardi, je ne pense pas qu'on sera avec les fonds en France. Donc, je pense tout logiquement ils - la direction de contrôle de gestion, le gendarme financier du football français - vont tout regarder. Ok, ça nous semble bien une fois que les fonds seront là, on validera.

Les fonds, c'est 2,2 millions d'euros, c'est pour éponger la dette du club et il y a même des réserves qui sont incluses dedans. Donc on fait une augmentation de capital. 

Nous allons aussi sponsoriser le club, on pourrait en mettre plus et monter plus, mais on ne veut pas diluer davantage les autres partenaires. Y a pas de raison. 

Quels sont vos projets sportifs ?

Je me vois gagner le National dès l'année prochaine. Pas deuxième pour monter mais premier. Je suis comme ça de nature. Après, ce n’est pas grave si ça ne se fait pas. On le fera l'année d'après. Mais je veux que tout le monde comprenne qu'il y a vraiment ce potentiel et cette capacité.

Retrouvez l'interview complète d'Iwan Postel en vidéo : 

durée de la vidéo : 00h15mn59s
Iwan Postel président du FC Rouen ©F3 Normandie

Max D'Ornano est confirmé comme entraîneur. C'est une condition sine qua non. Ça veut dire que sans lui, on n'est pas là. Il a été très clair avec moi, j'ai été très clair avec lui. On est à fond, il reste.

Et j'espère qu'ensuite je vais pouvoir le convaincre de s'engager sur plusieurs années. C'est une pièce capitale pour nous. Et le noyau des joueurs reste. Je pense qu'ils seront très contents. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité