Football. Le FC Rouen sauvé par Tarkan Ser, un homme d'affaires turc

Le FC Rouen sauvé par un homme d'affaires turc ? Tarkan Ser, ce chef d’entreprise souhaiterait racheter les parts de l’actuel président du club Charles Maarek. Mais le gendarme du football français, la DNCG (Direction nationale du Contrôle de Gestion), doit donner son accord.

Suite (et fin ?) du feuilleton du sauvetage du FC Rouen : Tarkan Ser, un homme d'affaires turc propriétaire d’une entreprise de location de jets privés souhaite racheter les parts de l'actuel président du FC Rouen, Charles Maarek.

Selon France Bleu, les négociations ont duré une semaine avant d’arriver à un accord lundi 3 juin 2024. Les actionnaires du FC Rouen ont accepté l’offre de Tarkan Ser.

Les supporters Les Diables Rouges se sont empressés de partager la bonne nouvelle sur les réseaux sociaux.

En plus du rachat des parts de Charles Maarek, Tarkan Ser va injecter 2,2 millions d'euros au capital du club.

L'homme d'affaires a déjà nommé un directeur à la tête du club : le néerlandais Iwan Postel. C'est également un business man qui se dit passionné de sport automobile. Selon nos informations, Maxime d'Ornano devrait rester l'entraîneur du FC Rouen.

Voir le reportage de Stéphane Gérain : 

durée de la vidéo : 00h01mn26s
Le FC Rouen sauvé par un homme d'affaires turc ? Tarkan Ser, ce chef d’entreprise souhaiterait racheter les parts de l’actuel président du club Charles Maarek. Mais le gendarme du football français, la DNCG (Direction nationale du Contrôle de Gestion), doit donner son accord. ©France Télévisions

Un rachat qui doit être validé devant la DNCG

Le 25 juin prochain, les dirigeants du FC Rouen doivent passer leur dernier grand oral devant le gendarme du football français la DNCG (Direction nationale du Contrôle de Gestion). À cette occasion, le FC Rouen pourrait obtenir un délai pour finaliser ce rachat et ainsi essuyer sa dette. La décision finale de la DNCG est attendue pour la fin du mois de juin.

Tarkan Ser qui était impliqué dans la direction du club turc de Besiktas en 2023, voudrait racheter les 72% des parts de l'actuel président des Diables Rouges et actionnaire majoritaire Charles Maarek. Il souhaiterait investir 2,2 millions d'euros dans le capital du club, ce qui va permettrait au FC Rouen d'éponger sa dette.

Toutefois, si la DNCG estime que toutes les garanties financières ne sont pas réunies, elle pourrait rétrograder le club historique en régionale 1.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité