Mobilisation contre la réforme des retraites : à quoi s'attendre en Normandie dans les prochains jours

Publié le

Le Sénat a adopté la réforme des retraites samedi 12 mars et le texte doit être étudié mercredi par une commission mixte paritaire. Grèves, manifestations et blocages sont déjà prévus pour la semaine prochaine en Normandie.

Après dix jours de débats, le Sénat a adopté samedi 12 mars la très controversée réforme des retraites par 195 voix contre 112, une journée avant la date d'échéance fixée à dimanche minuit. Le texte sera étudié mercredi par une commission mixte paritaire dont la mission est de trouver un compromis pour une version commune aux deux chambres.

Après une septième journée de mobilisation, moins suivie dans la rue samedi, et au terme d'une semaine de forte contestation en Normandie, les syndicats comptent bien renforcer leur pression sur le gouvernement dans les prochains jours. 

Les organisations syndicales et de jeunesse se réunissent à Rouen lundi 13 mars afin de décider des suites à donner au mouvement. D'autres assemblées auront lieu au Havre, à Dieppe et à Fécamp.

Les blocages et barrages filtrants

À Rouen, en Seine-Maritime, un barrage filtrant sera mis en place lundi 13 mars dès 6 heures du matin au rond-point de la Motte. Il devrait durer jusqu'à 9h du matin. Des "initiatives", probablement sous forme de barrages filtrants, devraient également avoir lieu à Fécamp, Lillebonne, Harfleur et au Havre selon Christophe Callay, syndicaliste CGT cheminots de Seine-Maritime.

Dans le Calvados, des blocages sont organisés lundi au rond-point Bleu à Ifs, dès 5 heures du matin et au rond-point de l'Étoile, à Mondeville, à partir de 10 heures. Les villes de Lisieux et de Bayeux devraient être concernées à leur tour à partir de mercredi. 

"Il y aura des opérations de blocage beaucoup plus importantes à partir du mercredi 15, notamment avec les routiers en grève reconductible", prévient Allan Bertu, secrétaire général de la CGT du Calvados.

Le blocage du centre technique communautaire du Havre sera également reconduit dès lundi 13. Cette action, qui a débuté mardi 7, a mis en suspens les collectes de la ville et de sa commune voisine de Sainte-Adresse. Il est donc demandé aux usagers de ne pas sortir leurs bacs (gris et jaune) dans la rue jusqu’à lundi dans la mesure du possible.

Mercredi 15 mars : manifestation à l'appel de l'intersyndicale

L'intersyndicale appelle à une nouvelle journée de manifestations et de grève un peu partout en France mercredi 15 mars, jour de la commission mixte paritaire. Une manifestation partira à 10h du cours Clémenceau, à Rouen. 

Une action de l'intersyndicale de l'enseignement aura également lieu mercredi 15 mars au matin à partir de 6h30 devant le rectorat de Rouen. 

Étudiants : blocage très probable de l'université de Rouen

Les syndicats étudiants doivent se réunir en assemblée générale lundi 13 mars. "Les blocus ont très bien fonctionné la semaine dernière à Mont-Saint-Aignan, donc on peut d'ores-et-déjà dire qu'il y aura un blocage le mardi 14 mars, possiblement reconductible les 15 et 16", annonce Emmanuelle Jeczkowiak, coprésidente du syndicat étudiant L'Alternative de Rouen. 

Les syndicats étudiants comptent aussi rejoindre l'appel à manifester du mercredi 15.

Grève de trois jours pour les dockers

La fédération CGT des ports et docks, qui a organisé 48h d'opération "ports morts" du mardi 7 au jeudi 8 mars au matin, a décidé de poursuivre son mouvement de contestation contre le projet de réforme des retraites la semaine prochaine. 

Se disant dans un communiqué "plus que déterminée", la fédération annonce "un arrêt de travail de 72h" les mardi 14, mercredi 15 et jeudi 16 mars. Une nouvelle journée "ports morts" est prévue le jeudi 16 mars au Havre et à Rouen. Les employés sont aussi appelés à "poursuivre l'arrêt des heures supplémentaires et shifts exceptionnels". 

Du côté des syndicats de l'industrie, une assemblée générale aura lieu lundi 13 mars dans la soirée à l'union locale des syndicats CGT d'Harfleur pour décider des suites du mouvement. La semaine dernière, des barrages filtrants avaient été installés aux quatre ponts d'accès de la zone industrielle du Havre.

Des perturbations sur le rail jusqu'à mardi au moins

À la SNCF, le mouvement se poursuit en début de semaine sur les lignes normandes. 57% de l'offre globale de trains et de cars réguliers sera assurée lundi 13 mars sur les lignes du réseau Nomad, qui a mis en ligne samedi ses fiches horaires pour cette journée. 

Les fiches horaires pour la journée du mardi 14 mars sont disponibles ici

Raffineries : le mouvement se poursuit chez TotalEnergies

Du côté des raffineries, chez TotalEnergies à Gonfreville-l'Orcher, près du Havre, une partie des expéditions est toujours bloquée par des salariés grévistes, empêchant ainsi l'approvisionnement de certaines stations-service. Une situation qui devrait perdurer la semaine prochaine, faisant planer la menace d'une pénurie potentielle. 

À la raffinerie Esso-ExxonMobil de Port-Jérôme, près du Havre, la grève a cessé et les expéditions de carburants ont repris jeudi 9 mars.esso excc

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité