• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Usine Novandie à Maromme : la défense s'organise

L'usine Novandie, à Maromme / © MAXPPP
L'usine Novandie, à Maromme / © MAXPPP

Près de 103 000 personnes ont signé une pétition contre la suppression de 116 postes dans l'usine de produits laitiers Novandie, filiale du groupe Andros, située près de Rouen. Le combat se met en marche.
 

Par AFP / ADV

"Andros met des salariés à la rue alors qu'il accumule des milliards. Je ne peux me résoudre à laisser supprimer tous ces emplois alors que des alternatives existent", est-il notamment écrit dans la pétition intitulée "Sauvez Mamie Nova à Maromme", mise en ligne en juillet par Jean-Claude Amand, délégué syndical CFDT pour le site Novandie de Maromme.

"On ne s'attendait pas à une telle réussite, c'est formidable" a réagi le syndicaliste.
 

Mercredi 12 septembre, la pétition cumulait près de 103 000 signatures sur un objectif fixé à 150 000. Les signataires sont originaires du monde entier.

La ville de Maromme soutient aussi énormément les salariés de cette usine implantée depuis 1949. Le bulletin municipal s'est mis aux couleurs de Mamie Nova et une page Facebook a été créée.
 
 

116 emplois menacés à Maromme (76)


Sollicitée au sujet de cette pétition, la direction de la société Novandie n'était pas joignable dans l'immédiat.

Début juillet, elle avait annoncé la suppression de 180 postes sur ses sites de Maromme (Seine-Maritime) et de Savigné-L'Evêque (Sarthe) pour adapter les capacités de production à la baisse continue de la consommation de produits laitiers, en France et à l'exportation.

Selon la direction, Novandie a accumulé 160 millions d'euros de perte en sept ans. A ce stade, les deux sites emploient "308 personnes en CDI", selon la CFDT.
 



"Les négociations sur le futur plan de sauvegarde de l'emploi s'ouvriront lundi prochain", a par ailleurs annoncé Jean-Claude Amand estimant d'ores et déjà "que les mesures d'accompagnement proposées par la direction étaient largement insuffisantes".

Le syndicat travaille à "la présentation à la fin du mois d'un projet alternatif moins destructeur en emploi", a-t-il indiqué.

La société Novandie développe les marques Mamie Nova et Bonne Maman, ainsi que des produits distributeurs. Elle affiche un chiffre d'affaires de 554 millions d'euros en 2017 et emploie 1 229 salariés en CDI répartis sur six sites en France selon la direction.

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus