PORTRAIT. Pâtissier et mannequin, Yvane Koudouba participe à un concours international

Il y a six ans, alors mineur isolé, Yvane Koudouba arrivait à Paris depuis la Côte-d'Ivoire. Depuis, il a fait son bout de chemin. Devenu pâtissier, il a été repéré par un chasseur de têtes pour devenir mannequin. Une ascension fulgurante qui lui permet d'être finaliste du grand concours international "Top model Europe".

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Dans l’arrière-boutique d'une boulangerie rouennaise, située rue Saint-Hilaire, on retrouve un pâtissier au profil… atypique. Sous sa casquette, un jeune homme discret en apparence, seuls ses gestes pour préparer ses gâteaux sont remplis d'assurance. Yvane Koudouba, 22 ans, met tout son cœur à l’ouvrage. Un homme investi par sa passion, mais secret sur ses autres activités… Celles de mannequin à l'international.

Comme on dit, il ne faut pas trop se la raconter alors je préfère rester discret sur mes shootings ou mes défilés. Pourtant ces moments font partie des plus importants de ma vie, mais je préfère garder ça pour mes proches.

Yvane Koudouba, pâtissier et mannequin

Le succès lui tend les bras, pourtant le jeune modèle n'en perd pas son humilité. Son patron est le premier à le dire. "Vous savez qu'il m'a appelé hier pour me demander si une équipe de France 3 pouvait venir ? Sans ça, je n'aurais jamais su qu'il était connu dans le milieu de la mode " Avant d'ajouter. "Je suis très content pour lui, il gère très bien ses activités et ça ne plombe pas son travail à la pâtisserie. C'est un véritable moteur.

Mannequin… par hasard 

Une fois le service fini, le changement de look est saisissant. Yvane aime la mode, et la mode l’aime tout autant. Et si aujourd’hui, les marques se l’arrachent, c'est grâce à une rencontre impromptue.

Un beau jour, Yvane sort de la gare de Rouen, un homme s'approche de lui et affirme qu'il adore son style. Le pâtissier détaille. "Il me demande alors si j'avais déjà pensé à être modèle et qu'il avait des contacts dans le milieu. Je ne lui ai pas donné ma réponse immédiatement puis je me suis lancé." Yvane sourit et nous confie. "Pour être honnête, le monde de la mode m'a toujours attiré, mais je ne pensais pas avoir les compétences pour.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par YVANE (@yvane_kdb)

Pourtant, le Rouennais semble bien les avoir. Il est encore en lice pour l'un des plus grands concours de mannequinat à l'international. Il fait partie des 50 finalistes de "Top model Europe". 

Au départ nous étions 25 000, ils ont gardé 25 filles et 25 garçons pour la finale. Je peux dire que je suis fier du chemin parcouru, j'ai beaucoup appris mais lorsqu'on arrive à ce stade on veut plus. Je veux gagner.

Yvane Koudouba, pâtissier et mannequin

Et si victoire il y a, des contrats de grandes marques de luxe pourraient être proposés au jeune mannequin. 

"Je dormais dans la gare Saint-Lazare"

Avant d'en arriver là, le chemin a été long pour cet expert de la pose. D’origine ivoirienne, il est arrivé seul en France en 2017 alors qu’il n’avait que 16 ans.

Quand je suis arrivé à Paris, je dormais dans la gare Saint-Lazare. Un jour, j'étais dans un train et je me suis réveillé à Dieppe. Je suis descendu, j'ai passé deux nuits dans un parc avant d'être recueilli par une dame qui est devenue ma première maman ici.

Yvane Koudouba, pâtissier et mannequin

A Dieppe, Yvane est pris en charge par l’association Phare 111 dont sa "première maman" fait partie et qui est de tout cœur derrière lui pour le concours "Top model Europe" dont il est finaliste. Aucun doute, le Rouennais est prêt pour l’un des moments les plus importants de sa vie. La victoire se rapproche, mais il garde en tête son rêve ultime. "Même si je deviens une grande star de la mode, j'ouvrirai ma propre pâtisserie. Jamais je ne perdrai le goût de ma première passion." Rentrera-t-il un peu plus dans la cour des grands de la mode ? Le résultat sera annoncé à Bruxelles ce samedi.

durée de la vidéo : 00h02mn17s
Yvane Koudouba, un pâtissier rouennais devenu mannequin international ©Quentin Bral et Stéphane Gérain