Procès de l’amiante chez l'entreprise DS Smith : quelles indemnités ont obtenu les salariés

Ce mercredi 27 mars 2024, le conseil des prud'hommes de Rouen devait se prononcer quant à l'indemnisation des salariés de la papeterie DS Smith de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen (Seine-Maritime). Les 131 salariés disent avoir été exposés durant toute leur carrière à l'amiante. Ils demandaient une indemnisation.

"Dès qu'on tousse on est inquiets", explique Guy, ancien salarié à la papeterie. Depuis qu'il a quitté l'entreprise, il vit avec la peur de devenir malade.

Lui et ses 130 collègues avaient demandé une indemnisation au préjudice d'anxiété en septembre dernier. 

20 000 euros demandés pour chaque employé

Ce mercredi 27 mars 2024, le conseil des prud'hommes de Rouen s'est prononcé. Chaque salarié touchera une indemnité comprise entre 1 200 et 15 000 euros. 

Selon l'avocat des plaignants, Maître Frédéric Quinquis, sur les 131 salariés, une quarantaine sera beaucoup moins indemnisée que la moyenne pour ce préjudice en France.

"Le raisonnement tenu, c'est que plus on a été exposé longtemps à l'amiante, plus on est anxieux. Or, médicalement, il n'y a pas de durée minimale d'exposition pour être malade à l'amiante", explique-t-il.

Quelqu'un qui est exposé deux ans aux poussières d'amiante a des chances non négligeables de développer le cancer de l'amiante comme quelqu'un qui aurait été exposé 10, 15 ou 20 ans.

Maître Frédéric Quinquis, avocat des salariés

"La maladie ne choisit pas"

Pour les salariés actuels et anciens, "les sommes sont très faibles pour certains par rapport au temps d'exposition." Le conseil a choisi d'indemniser davantage les salariés exposés plus longtemps dans leur carrière aux fibres cancérigènes d'amiante. 

"La maladie ne choisit pas si on a été 15 jours présents à l'entreprise, ou 20 ans, donc il est difficile pour certains d'entendre la décision."

L'avocat des plaignants avait demandé une indemnité de 20 000 euros pour chaque personne. L'avocat de l'entreprise proposait lui 600 euros et souhaitait que chaque salarié prouve son préjudice. 

Chaque salarié va décider s'il fera appel ou non de ce délibéré. 

Des cancers détectés et plusieurs décès

En 2021, l’usine avait été inscrite sur la liste des sites classés amiante. Un classement ouvrant droit à une indemnisation. 

Selon l'Association nationale de défense des victimes de l'amiante, 80 salariés ont développé un cancer. Dix d'entre eux sont morts. 

De quoi inquiéter les salariés tant les maladies liées à l'amiante peuvent se déclarer des années après l'exposition.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité