• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le ras le bol du personnel psychiatrique dans les rues de Rouen

Du personnel des hôpitaux psychiatriques a manifesté dans les rues de Rouen ce jeudi 15 novembre. Ceux avaient mené la contestation du Rouvray étaient accompagnés de leurs collègues du Havre, d'Evreux et d'Amiens. Ils continuent de dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail.
 

Par Julie Howlett

"La situation est catastrophique. Elle ne s'arrange pas. Depuis des années, on se bat pour une augmentation du personnel puisque l'on est en difficulté en permanence. Cela s'aggrave. les agents sont en danger permanent. C'est ce que l'on vit au quotidien", expliquait, dans le cortège Roger Florent, Secrétaire CGT à l'Etablissement public de santé mentale de Caen.
 

Le cortège n'était pas très fourni dans les rues ce jeudi matin. Difficile de mobiliser les troupes après des semaines de lutte. A Amiens, par exemple, le camp de grévistes vient d'être levé après 4 mois de conflit.
 

La grève de la faim au Rouvray déclencheur des autres mobilisations


La forte mobilisation du personnel du centre hospitalier du Rouvray en mars dernier a été déclencheur pour beaucoup.
18 jours de grève de la faim, pour certains, qui ont permis de déboucher sur un accord prévoyant la création de 30 postes dont le 1/3 seulement est effectif à ce jour.


Pour Sébastien Ascoet, infirmier cadre de santé, représentant CGT au Centre hospitalier du Rouvray, c'est le reflet d'un manque de considération de la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn.

"Il n'y a quasiment rien pour la psychiatrie dans les annonces de Madame Buzyn ; Et le calendrier c'est 2020, mais c'est aujourd'hui qu'on aujourd'hui que l'on a besoin de moyens. Ce n'est pas forcément beaucoup d'argent mais des moyens et des engagements de l'Agence Régionale de Santé pour prendre en charge la population et mettre en sécurité les patients"

 

Les manifestants partis du centre hospitalier du Rouvray à Soteville-lès-Rouen près de Rouen se sont rendus à l'Hôtel-de-ville de Rouen où une délégation a été reçue.



Reportage dans le cortège de François Pesquet et Bruno Belamri : 
Avec les interventions de : 


Roger Florent, secrétaire CGT à l'Etablissement public de santé mentale de Caen
Alexandra, infirmière au centre hospitalier Philippe Pinel à Amiens
Sébastien Ascoet, infirmier cadre de santé, représentant CGT au Centre hospitalier du Rouvray

Sur le même sujet

Gilets jaunes : les préfectures tentent de se préparer

Les + Lus