Rouen : entreprises et chantiers cibles de voleurs

Matériaux empilés derrière une fine grille sur un chantier en cours avenue du Mont-Riboudet à Rouen en septembre 2019. / © Photo : Richard Plumet / France 3
Matériaux empilés derrière une fine grille sur un chantier en cours avenue du Mont-Riboudet à Rouen en septembre 2019. / © Photo : Richard Plumet / France 3

Vols de sacs de matériaux, vols de cuivre, ou "récupération" d'outillage font régulièrement l'objet d'intervention de la police
 

Par Richard Plumet

Cette semaine, deux affaires viennent rappeler aux chefs d'entreprises que la nuit, une fois leurs employés partis, des intrus n'hésitent pas à pénétrer dans les locaux et les lieux de travail et à se servir…
 

Des câbles et des cagoules

A Petit-Couronne, au sud de Rouen, dans la nuit de mardi à mercredi (11 septembre 2019) vers minuit, l'agent de sécurité qui veille dans une entreprise de la rue Aristide Briand (au sud du site de l'ancienne raffinerie) entend du bruit. Il se déplace et voit trois silhouettes au travail. Trois hommes, dont le visage est dissimulé par une cagoule, qui sont en train de démonter des câbles en cuivre sur une passerelle.

Surpris en pleine action, les individus se lèvent rapidement, violentent l'agent de sécurité et prennent la fuite. Pendant qu'une fourgonnette démarre en trombe, le vigile, bousculé et choqué, appelle la police. Deux équipages de la BAC, rejoints par une voiture de la brigade canine, vont sur place.

Après le récit fait par la victime, et munis d'une description, les policiers effectuent des recherches dans le secteur.  Et rapidement ils retrouvent le véhicule des fuyards.
 

Caché dans les herbes

Mais dans la fourgonnette Renault Trafic il n'y a plus personne… Le chien de patrouille flaire une odeur et remonte une piste pendant environ 400 mètres jusqu'à un des suspects qui est caché dans de hautes herbes. Un habitant de Moulineaux (une commune voisine située un peu plus au sud) âgé de 38 ans est interpellé puis placé en garde à vue pour vol avec violence en réunion.

Ses deux complices n'ont pas été retrouvés cette nuit-là. Une enquête est en cours.


Des dizaines de sacs

Autre affaire, la même semaine, toujours la nuit, dans les premières heures du vendredi 13. Un appel au 17 (le numéro de Police-Secours) donne l'alerte : "ils sont en train de charger des sacs sur un chantier".

Il s'agit d'un immeuble en construction situé en bordure de l'avenue Jean-Rondeaux, sur la rive gauche de Rouen, à quelques centaines de mètres du commissariat central…
Il a été donc facile pour les policiers d'arriver rapidement sur les lieux. Juste au moment où un véhicule utilitaire démarre !

A l'injonction de s'arrêter pour un contrôle, le conducteur obéit immédiatement. Mais quand les policiers s'approchent les deux passagers en profitent pour descendre et partir en courant. Ils sont rattrapés et interpellés. A l'intérieur de la fourgonnette sont entassés 30 sacs d'enduit provenant du chantier de l'immeuble en construction.

Les trois suspects (trois habitants de l'agglomération rouennaise âgés de 21, 23 et 40 ans) sont emmenés à l'hôtel de police, présentés à un officier de police judiciaire puis placés en garde à vue pour vol en réunion.



Attention aux véhicules en stationnement

A la direction départementale de la sécurité publique de Seine-Maritime (DDSP 76), et en marge de ces deux affaires, un officier de l'état-major précisait à la rédaction de France 3 Normandie que les entreprises sont souvent victimes d'un autre type de vols : ceux commis dans les véhicules de travail garés sur la voie publique.

Des voleurs spécialisés forcent les portières pour s'emparer d'outils professionnels. De l'outillage coûteux qui est soit revendu sur un marché parallèle, soit utilisé pour des cambriolages ou des effractions (comme les puissantes perceuses ou disqueuses fonctionnant sur batteries).
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Nous étions des étrangers (52min) : un documentaire de Fabrice Tempo et Frédéric Conti

Les + Lus