Rouen : un centre de vaccination Covid-19 au Kindarena dès le 8 avril

Rouen aura son vaccinodrome, ou plutôt son VaccinArena. En investissant ce haut lieu du sport, la Métropole rouennaise entend compléter son dispositif, et surtout intensifier sa campagne de vaccination avec un objectif de 2 à 3000 injections quotidiennes.

Le Kindarena, palais des sports de Rouen, transformé en vaccinodrome
Le Kindarena, palais des sports de Rouen, transformé en vaccinodrome © Richard Plumet / France Télévisions

"Nous le disons avec force : les territoires les plus touchés, comme le nôtre, doivent être les plus aidés. Seule une vaccination massive de nos concitoyens permettra d’envisager une sortie de crise. À nouveau, la Métropole Rouen Normandie fait front et prend toute sa part pour lutter contre l’épidémie. » C'est par ces mots que Nicolas Mayer-Rossignol le président de la Métropole et maire de Rouen a présenté son projet de vaccinodrome au Kindarena le 30 mars dernier. L'objectif est ambitieux puisqu'il s'agit de vacciner dans ce centre 2 à 3000 personnes par jour, 6 jours sur 7. "Il appartient désormais à l'Etat de fournir au territoire les doses annoncées".

Un centre intercommunal

La Métropole rouennaise entend donc mettre cet équipement à disposition des acteurs de santé, aux cotés desquels toutes les communes du territoire sont mobilisées. Le CHU aura en main la gestion administrative, et la coordination médicale sera assurée par un binôme médecine générale/médecine publique. Une bonne nouvelle quand on sait que les médecins généralistes se sont longtemps sentis écartés du dispositif de vaccination, alors même qu'ils connaissent parfaitement les besoins de leurs patients. Les infirmiers libéraux et les services du SDIS seront également mis à contribution, ainsi que les services publics métropolitains épaulés par des bénévoles.

Si ce vaccinArena intercommunal va fédérer les acteurs de santé, les autres centres de vaccination aujourd’hui en service continueront en partie à fonctionner (Halle aux Toiles à Rouen, Duclair, Saint-Aubin-lèsElbeuf…).

En revanche, les primo-injections prévues en avril dans les centres du CHU de Bois-Guillaume et de Saint-Julien à Petit-Quevilly se feront finalement au VaccinArena, alors que les injections de rappel seront effectuées dans ces deux centres. Des opérations de vaccination mobiles sont par ailleurs programmées par l’ARS, sur le plateau Est en particulier.

Qui pourra se faire vacciner au Kindarena ? 

Le vaccinArena sera ouvert du lundi au samedi, et accueillera les personnes qui auront préalablement pris rendez-vous sur Doctolib ou par téléphone.

En appelant le 02 79 46 11 56 (accessible de 8h à 18h, du lundi au vendredi), ou le 0 800 009 110 (numéro vert accessible de 6h à 22h 7/7)

L'âge minimum pour se faire vacciner a été abaissé le 27 mars dernier à 70 ans, mais toutes les personnes éligibles à la vaccination, sans limite géographique pourront y accéder.

Pourront se faire vacciner :

-les personnes de 70 ans et plus, les personnes âgées de plus de 50 ans présentant des risques de forme grave du Covid-19, les personnes présentant une pathologie à très haut risque de forme grave quelque soit leur âge, les professionnels de santé et du médico social, les aides à domicile et les pompiers. La liste des personnes prioritaires et des pathologies associées est à retrouver sur le site de l'ARS.

Avec quel vaccin ? L'Etat a garanti à la Métropole rouennaise qu'elle bénéficierait d'une montée en puissance dans la livraison de vaccins Pfizer et Moderna. En mars la Seine-Maritime a reçu 65 000 doses, 140 000 doses sont attendues au mois d'avril, un chiffre qui pourait être multiplié par 3 ou 4 en mai et juin.

Depuis le lancement de la campagne de vaccination en Normandie, 678 220 injections ont été réalisées, dont 508 207 premières doses et 170 013 secondes doses.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
kindarena vaccins - covid-19 santé société