"Un bordel judiciaire." Trafic de drogues à Canteleu : pourquoi le procès de l'ex maire Mélanie Boulanger est reporté

Lundi 27 mai 2024, le procès sur le vaste trafic de stupéfiants entre Canteleu et le Maroc au parquet de Bobigny est reporté. L'ex maire, Mélanie Boulanger et son adjoint Hasbi Colak sont soupçonnés de complicité. Plusieurs avocats ont demandé un renvoi du procès, les juges ont acté un report de continuation au lundi 3 juin.

Ce lundi 27 mai 2024, le procès de Mélanie Boulanger, l'ancienne maire de Canteleu, et son ex adjoint au commerce, Hasbi Colak, soupçonnés de complicité de trafic de stupéfiants, devait s'ouvrir au parquet de Bobigny. Au total, avec les deux élus, 19 personnes devaient être entendues jusqu'au 24 juin.

Un report du procès

Mais des avocats ont demandé le report du procès. Une décision de la Cour de cassation n'aurait pas été appliquée et une autre serait en attente. Un avocat a évoqué un "bordel judiciaire".

Dans l'attente d'un éventuel examen d'un pourvoi en cassation, la 13e chambre du tribunal correctionnel de Bobigny a mis l'affaire "en continuation" au 3 juin. La poursuite éventuelle du procès, prévu pour durer un mois, dépendra de la haute juridiction.

Maître Jérémy Kalfon, avocat d’Hasbi Colak, ancien adjoint de Mélanie Boulanger, explique pourquoi le procès est mis en continuité et insiste sur la complexité de ce procès.

"Le procès a été reporté parce que la justice manque de moyens. Vous avez des requêtes en annulation qui ont été déposées par certains de mes confrères en temps et en heure. Au lieu de mettre deux mois prévus pour statuer sur ces requêtes, la chambre de l'instruction a mis 15 mois. Ce retard a engendré par effet domino une série de difficultés procédurales qui fait qu'actuellement, le dossier est différent pour les uns et pour les autres. C'est la première fois que je vois une telle cacophonie juridique", assure l'avocat.

Le procès est reporté de quelques jours en attendant que la Cour de cassation se prononce sur l'examen immédiat du pourvoi. "Mais lundi, des requêtes en annulation seront plaidées par mes confrères parce que les dossiers, aujourd'hui, sont différents pour les uns et pour les autres. Des pièces de procédure, qui ont pourtant été annulées par les différentes juridictions, sont tout de même au dossier", poursuit Maître Jérémy Kalfon.

Au cœur de ce trafic : une famille de Canteleu. L'élue socialiste et son adjoint auraient eu des liens avec certains trafiquants présumés.

L'ancienne tête de liste PS-EELV en Normandie aux élections régionales de 2021 a été interpellée en octobre 2021 et mise en examen pour complicité en avril 2022. 

Il serait reproché à Mélanie Boulanger d'avoir fait pression sur les services de police pour qu'ils ne gênent pas les affaires de cette famille cantilienne, réputée pour tenir le deal dans sa ville et y faire régner la terreur.

Mélanie Boulanger clame son innocence

L'ex maire socialiste de Canteleu - elle a démissionné de son mandat de maire en début d'année en invoquant des "raisons de santé" - a toujours clamé son innocence dans cette affaire, et affirmé qu'elle n'avait aucun lien avec les trafiquants.

Elle l'a répétée au début de l'audience, ce lundi 27 mai 2024, quand Mélanie Boulanger était présentée comme tous les autres prévenus devant le juge. "Comprenez-vous les faits qui vous sont reprochés ?", demande le juge, l'ancienne maire de Canteleu répond : "Oui, mais je les réfute".

À la sortie de l'audience suspendue ce midi, Arnaud de Saint-Rémy, l'avocat de Mélanie Boulanger, réagit le répète : "Ma cliente attend que justice lui soit rendue. Cela fait des mois qu'elle est mise en cause, des mois que son nom est jeté en pâture à bon nombre de personnes, au mépris de la présomption d'innocence, du secret d'instruction.

Il assure : "Je sais que son innocence est totale."

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité