Mélanie Boulanger au tribunal dans le procès du trafic de drogues de Canteleu

À partir du lundi 27 mai 2024, Mélanie Boulanger, l'ancienne maire de Canteleu, et son adjoint au commerce Hasbi Colak seront jugés au tribunal judiciaire de Bobigny pour complicité de trafic de stupéfiants, avec 17 autres personnes. Au cœur de ce trafic : une famille de Canteleu, l'élue socialiste et son adjoint auraient eu des liens avec certains trafiquants présumés.

Mélanie Boulanger, ex-maire de Canteleu, est jugée à partir de lundi 27 mai 2024 à Bobigny avec 18 autres prévenus pour un trafic de drogues dans la ville de Seine-Maritime, un dossier éclairant sur l'emprise du "deal" à l'échelle d'une petite commune.

À la tête de la municipalité depuis 2014, la socialiste Mélanie Boulanger, 47 ans, est soupçonnée d'avoir, sous couvert d'un discours public offensif contre les trafics, fait pression sur les services de police pour qu'ils ne gênent pas les affaires du clan Meziani, réputé pour tenir le deal dans sa ville proche de Rouen et y faire régner la terreur.

Jugée à ses côtés jusqu'au 24 juin, la fratrie Meziani a soufflé le chaud et le froid sur l'élue, via l'un de ses adjoints, Hasbi Colak, également poursuivi devant le tribunal correctionnel à Bobigny.

Rappel des faits

Octobre 2021 : Mélanie Boulanger, alors maire de Canteleu depuis 2014, passe plus de 30 heures en garde à vue à l'hôtel de police de Rouen. Son adjoint au commerce, Hasbi Colak, est également interpellé et entendu.

Depuis 2019, des mises sur écoute et la surveillance de trafiquants de drogue de Canteleu, ont permis de mettre en avant une possible implication des deux élus dans ce vaste réseau.

À ce moment-là, aucunes charges n'est retenue contre eux, l'élue prend alors la parole : "Il s'est agit pour moi de répondre à des questions sur les liens que j'aurais pu entretenir avec des personnes impliquées dans un trafic de drogue de très grande envergure. Or, je n'ai pas de lien, je n'ai aucun lien avec ces gens-là."

VIDÉO. Le rappel des faits

durée de la vidéo : 00h01mn39s
Mélanie Boulanger au tribunal dans le procès du trafic de drogues de Canteleu, rappel des faits. ©France Télévisions

Pourtant, 6 mois plus tard, la maire et son adjoint sont mis en examen pour des chefs de complicité de trafic de stupéfiants, des faits contestés par la défense.

Hasbi Colak, connaissance de longue date de plusieurs trafiquants présumés, aurait envoyé des messages à la maire pour obtenir quelques "services" : réduire la présence policière, donner des renseignements sur les caméras de vidéosurveillance ; différer leurs installations.

Renvoyée en janvier 2024 devant le tribunal correctionnel de Bobigny, l'élue de 47 ans, a préféré  démissionner en février de ses mandats de maire et de conseillère régionale. Une mise en retrait pour préserver sa santé.

À partir du 27 mai, Mélanie Boulanger et son adjoint seront donc entendus. 17 autres personnes seront également jugées dans cette vaste affaire de trafic de drogue.

La maire socialiste de Canteleu a toujours clamé son innocence dans cette affaire, et affirmé qu'elle n'avait aucun lien avec les trafiquants. 

Le procès est prévu jusqu'au 24 juin.

France 3 Normandie vous fera vivre en direct la première journée du procès.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité