Sécheresse : en Normandie, c'est loin d'être fini !

Publié le

Les pluies de septembre ont certes permis de regonfler le débit de certains cours d'eau, mais le niveau des nappes phréatiques reste bas. Plusieurs secteurs sont toujours en situation de crise. Les restrictions de l'usage de l'eau restent d'actualité partout, sauf dans l'Eure.

Certes, il a plu et les températures sont déjà automnales. En Normandie, l'herbe est de nouveau verte, ce qui pourrait laisser penser à un retour à la normale. Or, il n'en est rien. La dernière communication du préfet de la Manche résume la situation : "Si certains cours d'eau ont bien bénéficié d'une remontée des débits, ce n'est pas suffisant pour justifier des évolutions importantes".

L'alimentation en eau potable demeure problématique dans plusieurs secteurs que les autorités maintiennent en situation de crise. C'est le cas dans la vallée de la Bresle en Seine-Maritime, dans le secteur "Sée-côtiers granvillais et Sélune" au sud du département de la Manche et dans le bassin "Vire-amont" dans le Calvados.

"La remontée des cours d'eau apparaît fragile"

Les mesures de restriction prises cet été restent d'actualité presque partout. Dans l'Orne, par exemple, l'arrêté préfectoral daté du 31 août est toujours en vigueur. Dans la Manche, le préfet en appelle "au sens civique de chacun dans la maîtrise de la consommation quotidienne, au-delà de la stricte application des mesures de restriction."

La préfecture du Calvados a assoupli certaines mesures. Il est par exemple de nouveau possible de laver les voitures dans les stations recyclant l'eau. Les autres restrictions sont toujours valables. Le préfet souligne que "la remontée du niveau des cours d’eau apparaît fragile. Le niveau des nappes phréatiques, bien que bénéficiant d’un ralentissement du phénomène de vidange estivale, est également parmi les plus bas constatés depuis de nombreuses années".

Fin des restrictions dans l'Eure

La météo plus humide devrait néanmoins permettre de retrouver une situation plus normale dans les prochaines semaines. Dans le département de l'Eure, c'est déjà le cas : "compte tenu de l’évolution favorable de la situation sur les sols et les rivières", les mesures de restriction ont été levées. " Les pluies des derniers jours, généralisées sur l’ensemble du département, permettent une remontée du débit des cours d’eau, y compris dans le sud du département qui a été particulièrement touché par la sécheresse" écrit la préfecture de l'Eure.

Les conséquences de cette sécheresse historique n'ont toutefois pas fini de se faire senti notamment chez les éleveurs. Dans l'Eure, le comité ressource en eau estime que les pertes de rendement peuvent atteindre "40 % sur l’herbe et 50 % sur le maïs". Les services de l’État "travaillent à la mise en place de mesures de soutien des agriculteurs. Une exonération partielle de la taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB), pour les parcelles en prairie et en maïs, actuellement en préparation, sera, en ce sens, prochainement mise en œuvre".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité