Tennis de table : Rouen réussit le pari de la jeunesse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Félix Bollez

En tennis table, Rouen survole le championnat de Pro A. Un parcours sans faute dans l'élite qui récompense une politique sportive ambitieuse : Le SPO a misé sur la jeunesse française pour contrer les stars étrangères. Pari gagnant jusqu'à présent.



Il avait quitté le SPO Rouen il y a 4 ans. Cette saison, Can Akkuzu (22 ans, 71ème joueur mondial) est de retour en Normandie, dans le club qui lui a fait découvrir le monde professionnel.

"J’avais passé 3 belles années ici. Rouen m’a donné ma chance à mes débuts. C’est un club dynamique et jeune comme moi ! C’est pour ça que je suis venu tenter ma chance à Rouen. " Raconte le champion de France 2019.

Adoubé par la Chine


Can Akkuzu est considéré par les Chinois comme l'un des meilleurs jeunes européens. Pas de doute, Rouen s'est offert un allié redoutable en rapatriant l’international français.

"Can c’est un joueur explosif, avec une qualité de revers au-dessus de la moyenne. Il emmène sa fraîcheur, son intelligence de jeu et sa franchise" détaille Stéphane Hucliez, le coach du SPO Rouen.
 


" Mon jeu est basé sur la vitesse et l’agressivité. Quand j’arrive à mettre en place mon système c’est difficile pour mon adversaire ".
Des qualités au service d'une équipe au sommet de son art. Leader invaincu de Pro A, le SPO survole son championnat. Une renaissance parfaitement incarné par le jeune prodige français.

 
Tennis de table : Rouen réussit le pari de la jeunesse



Qualifié avec l’Equipe de France pour les JO de Tokyo


Dans le sillage des grands, Can Akkuzu s'est récemment qualifié pour les JO de Tokyo avec l'équipe de France emmené par l'ancien rouennais Emmanuel Lebesson.
  

Alexandre Robinot l’autre espoir français du club.


Lui aussi a connu le SPO il y a quelques années. Un club qu’il a quitté pour poursuivre sa progression. Après une blessure au bras, l’international français retrouve son niveau à Rouen et s’intègre parfaitement au projet du club.

 "C’est dans notre ADN de miser sur les Français. Aucun club n’a gagné le championnat de Pro A depuis Gatien/Chila ! On n'y est pas encore mais c’est bien parti " se réjouit Dominique Fache le Président du SPO.
 

A Rouen la relève du tennis de table français poursuit son ascension. Le SPO, lui, consolide sa 1ère place. Un pari pour le moment gagnant-gagnant.